Bonne nouvelle pour tous les vaccinés ! Le PDG de Pfizer veut des injections de rappel tous les 6 mois

https://reseauinternational.net/bonne-nouvelle-pour-tous-les-vaccines-le-pdg-de-pfizer-veut-des-injections-de-rappel-tous-les-6-mois/

En marche vers l’enfer par Fabrice Di Vizio(vidéo)

Maître Fabrice Di Vizio-( photo sur son site )

Tweet de Fabrice Di Vizio, avocat français, spécialiste de la santé

Capture d’écran du tweet

En marche vers l’enfer

https://t.co/MEDY6dW1Az via @YouTube(voir vidéo ci-dessous)

« Un peu de hauteur sur ce que nous vivons et les enjeux anthropologiques qui se dessinent. Aujourd’hui les non vaccinés demain les homosexuels et ensuite les musulmans et les sdf s’ils ne sont pas en marche. »

Voir aussi « Fabrice Di Vizio contre Big Brother »(audio)

Capture d’écran

 » Fabrice Di Vizio est un des principaux opposants au pass sanitaire et à la surprenante gestion de la crise du gouvernement Macron. Pour Livre Noir, l’avocat en santé publique Fabrice Di Vizio revient en profondeur sur son choix de s’engager dans ce combat pour la liberté, et retrace minutieusement les étapes de cette crise pour décrire avec brio comment, en à peine quelques mois, une partie du peuple Français a accepté de sacrifier un grand nombre de libertés. Est-il anti-vaccins ? Complotiste ? Va-t-il quitter la France ? Toutes ces questions sont abordées sans tabou. »

Écouter le podcast ici :

https://www.podcastics.com/podcast/episode/fabrice-di-vizio-en-guerre-contre-big-brother-82905/

Je pense donc j’écris

Il ne suffit pas de prendre un stylo et un papier ou taper sur un clavier pour écrire. Il faudrait d’abord avoir les outils nécessaires pour construire des textes compréhensibles et abordables au public. Ces outils, utilisés par les plus grands écrivains sont : la grammaire, le vocabulaire, l’orthographe, la formation des paragraphes, l’analyse, la synthèse, la pensée critique et la concordance des temps.

On doit se mettre à l’esprit qu’en écrivant, on offre une partie de nos pensées intimes aux autres et notre façon de voir les choses. Ces pensées sont en quelque sorte comme de l’eau fraîche qu’on donne à une personne assoiffée de savoir. Il ne faut jamais mésestimer le lecteur qui, en lisant nos textes, devient de droit juge et critique. Oui, les mots peuvent blesser, donner à espérance ou sauver. Parmi la ribambelle de mots existants, un seul mot qu’on ne se lassera jamais de dire et d’écrire : Mère ! et ce, dans toutes les langues du monde !

Citation d’un blogueur

Pour paraphraser un internaute, du point de vue de la science initiatique, l’écrivain véritable est celui  qui veut que la beauté et l’harmonie de ses textes passent à travers lui, se reflètent à travers lui.. C’est pourquoi il prend ses propres pensées comme matière à son œuvre. La beauté des mots est une réalité vivante dont la source reste cachée au plus profond de l’être et qui, lorsqu’elle jaillit, imprègne le corps entier, la peau, le regard, le sourire et même la voix. Mais seules les pensées lumineuses et le respect du lecteur peuvent vous donner cette beauté. Et alors, partout où vous allez, vous laissez sur votre passage le parfum des fleurs qui s’ouvrent et des fruits qui mûrissent dans le jardin de votre âme.

Alors à vos plumes ou votre clavier et bienvenue sur mon humble blog.

Covid-1984, le crime parfait par Olivier Probst

Mot à dire

Avis d’une philosophe dans Reporterre

Barbara Stiegler, philosophe

«  Société de contrôle , démocratie suspendue… »

 » Croire que la vaccination massive de toute la population va bloquer les variants est un pari hasardeux. Les variants vont probablement continuer à entrer par les frontières, car nous ne vivons pas dans un bunker ni sur une île. Il n’est pas impossible non plus que les variants contournent la vaccination et que l’on assiste à un échappement immunitaire. Promettre aux plus jeunes que nous reviendrons à une vie normale après leur vaccination est au mieux une illusion, au pire un mensonge. Même Jean-François Delfraissy[le président du conseil scientifique] et le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) le reconnaissent . » Barbara Stiegler, professeure de philosophie politique à l’université de Bordeaux, auteure de De la démocratie en pandémie aux éditions Gallimard (2021).

Ahmed Miloud

Livre d’Olivier Probst

Cette crise sanitaire inédite de par son ampleur et surtout de par la démesure disproportionnée de son traitement, cristallise toutes les autres crises qui semblent irrémédiablement converger. Ainsi, bien des dangers semblent nous guetter et rendent notre avenir de plus en plus incertain : de la crise bancaire et financière sans précédent qui menace d’éclater (et qui remonte à 2008), en passant par la crise alimentaire, un possible effondrement de la civilisation, un probable chaos et une potentielle guerre civile, avec des tensions inter-communautaires exacerbées depuis des années… Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation est explosive et que ce coronavirus est venu à point nommé pour détourner notre attention de ces autres menaces, comme l’arbre en flamme dont l’épaisse fumée cacherait le reste de la forêt en feu.

L’avenir à plus ou moins brève échéance semble malheureusement bien sombre ! Comme si nous étions plongés dans une période de grandes turbulences et de tribulations. Nous sommes à l’aube d’une transformation majeure de notre société, d’un profond changement de civilisation, et j’ai bien peur que malheureusement, le monde que nous avons connu jusqu’à présent soit bel et bien derrière nous… La société semble avoir basculé dans toujours plus de folie, elle est en pleine mutation et nous ne reconnaissons déjà plus l’ancien monde, celui que nous avons laissé derrière nous depuis la survenue de cette pandémie. Ce qui est sûr, c’est qu’avec cette crise, les événements semblent s’accélérer de manière fulgurante, ils nous dépassent. Nos libertés volent les unes après les autres en éclats.

J’ai pleinement conscience que cette lecture ne plaira pas à tout le monde, elle me vaudra sans doute quelques railleries, voire de l’hostilité, car contrairement aux documentaires à charge les plus critiques de l’action des gouvernements pendant cette crise sanitaire et qui furent volontiers qualifiés de “complotistes” par le système, comme “Hold-Up”“Mal traités”“The New Normal”Covidence“Ceci n’est pas un complot”, ou encore “Plandemic” aucun n’a abordé la crise que nous vivons dans sa dimension spirituelle, voire ésotérique et occulte… Cette approche audacieuse ne fera certainement pas l’unanimité et fera sans nul doute fuir les plus matérialistes d’entre vous, surtout dans le monde de plus en plus sécularisé qui est le nôtre. Certains d’entre vous se rangeront à ma vision des choses, d’autres pas du tout et la rejetteront avec force. Mais qu’importe, ce qui compte pour moi est d’approcher de la vérité autant que possible et je ne veux plus me mentir à moi-même, ni pratiquer la politique de l’autruche.

Humainement, je ne me fais plus trop d’illusions sur la possibilité d’un éveil massif des consciences. Il semble de plus en plus utopique et j’ai bien peur qu’il ne nous reste que bien peu de chance et de temps pour infléchir sur le cours des choses… La machine mondialiste à broyer de l’humain est bien en marche, implacable ! Mais il ne faudrait surtout pas négliger une aide surnaturelle, nous pouvons encore compter sur la Providence.

Ce livre n’a donc pas la prétention de changer les choses, il a pour seule ambition d’être une petite particule, un infime grain de sable parmi tant d’autres dans cet effroyable système qui se met sournoisement en place. Je souhaiterais de tout cœur participer à remettre l’humanité sur de meilleurs rails. Ce livre est ma modeste contribution pour aller dans ce sens, c’est ma petite part de colibri, même si je risque d’y laisser quelques plumes…

Qu’importe, car au point où nous en somme, il y a finalement si peu à perdre et comme le disait très justement l’Abbé Pierre : «La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser le dire !» Devant la gravité de ce qui nous arrive, ne rien dire, c’est tout simplement consentir. Il y a donc un impérieux devoir moral à prendre position pour réagir et manifester son désaccord face à l’inacceptable, pour ne pas avoir à un jour dire : «Je savais, mais je n’ai rien fait, ni même dit.» De toute évidence, la période actuelle sera sans nul doute jugée très durement par les futures générations… Notre passivité, notre lâcheté et notre résignation collective sont sans doute pour beaucoup dans le marasme dans lequel nous nous trouvons maintenant empêtrés.

Rappelons-nous aussi le constat d’une grande lucidité d’Étienne de la Boétie dans son Discours de la servitude volontaire : «les tyrans de ce monde ne sont grands, que parce que nous sommes à genoux.», ou bien encore, cette vérité intemporelle d’Edmund Burke «La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien.»

Vu le degré de folie ambiante, l’écriture de ce texte fut aussi pour moi une nécessité, une sorte de catharsis pour ne pas sombrer et perdre pied.

Tout au long de cette crise sanitaire, j’avais un peu l’impression d’être embarqué dans un douloureux et amer voyage, à l’image du Capitaine Willard, du film “Apocalypse Now” qui, à mesure qu’il remonte la rivière sur son embarcation et s’enfonce dans l’impénétrable et hostile jungle, dans les eaux troubles et boueuses, en quête du mystérieux colonel Kurz, remonte le cours des abominations de ce monde et s’enfonce toujours plus loin dans la folie humaine… C’est un peu la perte de l’innocence et les illusions perdues.

Pour moi, cette crise fut aussi une sorte d’Apocalypse, dans le sens de dévoilement et de révélation puisque paradoxalement, alors que l’on masque les visages dans l’espace public, de plus en plus de masques de notre société tombent les uns après les autres pour ceux qui veulent bien se donner la peine de le voir.

Comment désormais ne plus voir la lâcheté, l’indifférence, voire la complicité de l’écrasante majorité des artistes, la faillite de nos institutions, le dévoiement de la classe politique inféodée au pouvoir financier, l’absence de véritables et authentiques contre-pouvoirs et ces faux opposants qui gesticulent en vain pour donner le change, la servilité et la corruption des médias, le pouvoir de Big Pharma, l’illusion totale de la liberté d’expression ?

Aussi, comment continuer à avoir une foi aveugle en ce système, qui nous parle d’esprit «Je suis Charlie», mais qui dans le même temps, censure toute parole authentiquement dissidente, supprime la diffusion de documentaires alternatifs, stigmatise les opposants ? Ce système qui nous parle perpétuellement d’inclusion, tout en instaurant un système de ségrégation et d’apartheid entre bons et mauvais citoyens, qui nous parle de liberté tout en enfermant les individus à travers des quarantaines prolongées…

Dans ce nouveau monde, quelles libertés nous reste-t-il, à part celles de travailler et de consommer ?

Voir vidéo, version FR longue de 3h30:

https://odysee.com/@olivierprobst:8/Vaccination-Covid-19,-le-crime-parfait:e

Lire tout l’article ici :

https://1984aumeilleurdelimmonde.blogspot.com/2021/04/vaccination-covid-1984-le-crime-parfait.html?m=1

La Fondation SCP, une organisation secrète, mais que cache-t’elle ?

Sigle de la fondation SCP-Sécuriser, Contenir, Protéger

Mot à dire

La Fondation SCP, selon sa devise « Sécuriser, Contenir, Protéger », prétend se vouer à la protection de la planète et de ses terriens de toutes sortes de menaces paranormales. Cette fondation a été créée en 2007 à partir de l’apparition du scp-173 … mais sur textes numérisés seulement sous forme de contes ! Pour ce faire , elle a classé les types de dangers en trois principaux genres :

Safe : scp-4018 : œil en ivoire.

scp-4018

Voir vidéo :

-Euclid : scp-173 : personnage pétrifié terrifiant très dangereux.

scp-173

Voir vidéo :

– Keter : scp-106 : le vieil homme pétrifié immobile tout le temps jusqu’à ce qu’il se rue sur sa victime qu’il téléporte vers une autre dimension.

scp-106

Voir vidéo :

La Fondation SCP( Special Containment Procedures ) est une œuvre de fiction tirée du site d’écriture collaborative du même nom et en cours de rédaction depuis 2007. Elle est centrée sur l’univers de la fondation SCP, une organisation secrète chargée de cacher l’existence des phénomènes surnaturels, appelés « SCP ». Le site prend la forme d’un wiki où la communauté publie des textes en suivant les codes de divers genres littéraires apparentés au new weird, tels que l’horreur, la science-fiction ou la fantasy urbaine.

La majorité des travaux d’écriture prennent la forme de rapports intradiégétiques présentant chacun des informations sur un SCP ainsi que les « procédures de confinement spéciales » mises en place pour le garder sous contrôle, dans un style d’écriture froid et clinique qui cherche à simuler de véritables rapports scientifiques. Le site possède également plusieurs milliers de nouvelles appelées « contes » se déroulant dans l’univers de la fondation.( Wikipédia )

Wikipédia explique que « La fondation SCP est une organisation secrète à laquelle les gouvernements du monde ont confié la tâche de confiner et d’étudier tout individu, entité, lieu, objet ou phénomène contraire aux lois naturelles (appelé « objet SCP », ou plus communément « SCP »). Sans mesure de confinement, ces objets pourraient causer des dommages à une échelle variable et mettraient en péril la notion de normalité nécessaire au bon fonctionnement de la société.

L’existence des SCP est donc cachée au reste de l’humanité, principalement par le biais d’une censure quasi-mondiale et la neutralisation des témoins. Les agents de la fondation sont chargés de la récupération et du transport des objets SCP jusqu’à des installations sécurisées où ils sont étudiés par des chercheurs. La fondation utilise des membres du personnel sacrifiables (appelés « Classe-D ») pour réaliser les opérations de routine et les expériences au contact de SCP potentiellement dangereux.

Chaque SCP donne lieu à un rapport où sont compilées ou annexées toutes les informations disponibles à son sujet ainsi que la meilleure méthode connue pour le confiner.

Exemples de rapports SCP

Illustration de SCP-087

  • SCP-055 est un objet dont il est absolument impossible de se souvenir et dont toutes les autres caractéristiques sont donc inconnues.
  • SCP-087 est une cage d’escalier semblant descendre indéfiniment. L’escalier est habité par SCP-087-1, qui est décrit comme un visage dépourvu de bouche, pupilles et narine.
  • SCP-108 est un bunker nazi dont le seul accès connu est un portail situé dans la cavité nasale d’une femme.
  • SCP-173 est une statue humanoïde en béton armé avec des traces de peintures. Elle reste immobile tant qu’elle est observée directement, mais attaque les gens en leur brisant la nuque dès que le contact visuel est rompu. Elle est décrite comme extrêmement rapide et peut se déplacer de plusieurs mètres le temps d’un clin d’œil.
  • SCP-294 est une machine à café pouvant servir n’importe quelle substance liquide ou susceptible d’exister sous forme liquide.
  • SCP-426 est un grille-pain auquel il est impossible de faire référence sans s’exprimer à la première personne.
  • SCP-1171 est une maison dont les fenêtres sont en permanence couvertes de buée. Écrire sur la vitre permet de communiquer avec une entité issue d’une autre dimension possédant elle aussi des fenêtres couvertes de buée. Cette entité est très hostile envers les êtres humains mais ignore que les membres de la fondation sont en fait humains.
  • SCP-1609 est un tas de copeaux et de morceaux de tissu qui se téléporte dans les poumons de quiconque l’approche en montrant des signes d’agressivité ou en portant un uniforme. Il s’agissait à la base d’un fauteuil qui se téléportait auprès de personnes désirant s’asseoir, mais l’objet est devenu hostile après avoir été envoyé au broyeur par une organisation rivale de la fondation.
  • SCP-3008 est un magasin Ikea dont l’intérieur s’étend à l’infini et où les clients perdent leur chemin et restent piégés. Ces clients ont formé une proto-société et sont forcés de se défendre contre des monstres humanoïdes (appelés SCP-3008-2) à l’apparence d’employés du magasin et qui deviennent agressifs pendant la nuit.

Voir

Galeries

La galerie des œuvres d’art diverses créées par les membres de la communauté SCP

Voir : Forum Category – Fondation SCP Idées, Projets et Critique

http://fondationscp.wikidot.com/forum/c-656675/

Regardez « Et si la Fondation SCP existait » ?

Ahmed Miloud

Protection de la nature

Tant que l’homme n’apprendra pas à respecter la nature et son environnement et à protéger la biodiversité, il ne pourra jamais vivre en symbiose avec son entourage.

Voir comment proteger la nature et l’environnement


https://www.terrafutura.info/comment-proteger-la-nature-et-lenvironnement/

Regardez « Les 5 projets pour sauver la Planète » sur YouTube

Regardez « Le film qui avait tout prédit » sur YouTube

Les Fils de l’homme (Children of Men) est un film de science-fiction  anglo-américain  écrit et réalisé par Alfonso Cuarón, adapté du roman de P.D. James, sorti en 2006. Le film place le spectateur au cœur d’une dystopie dont le cadre est le Royaume-Uni en proie au chaos. Dans ce monde ravagé par les pandémies, les guerres et le terrorisme, l’humanité est devenue stérile, s’acheminant ainsi vers l’extinction.(Wikipédia)

Un Ordre mondial

Mot à dire

Big Brother est un personnage du roman d’anticipation dont le titre est « 1984 » de l’écrivain
anglais Georges Orwell. Il est devenu le symbole de l’État autoritaire et de la perte des droits individuels de la population et sa mise sous surveillance continue.

Avec le progrès de la technologie, ce concept Big Brother est devenu réalité et ce, à l’insu de la population mondiale.

Si vous croyez que le monde ressemblera un jour à celui de Big Brother, détrompez-vous… Vous êtes en plein dedans ! » Alex Türk ,

dans le Figaro Magazine en 2005 , ancien président de la CNIL, (Commission nationale de l’informatique et des libertés de France, autorité administrative indépendante française)

Passer sa vie à travailler(quand il y a du travail), boire et manger, se divertir, dormir et à la fin mourir.
C’est cela le conditionnement auquel la majorité des peuples ont été soumis par le Nouvel Ordre Mondial(1)
Vivre comme des esclaves dont les maîtres se trouvent à la tête de la pyramide. Et qu’est-ce que font les esclaves ? Servir leurs maîtres qui se sont octroyé 80% des richesses mondiales.(voir un extrait d’article ci-dessous).

(1) Lire interview du Dr Michael Welton :

https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2020/05/04/dr-michael-welton-la-classe-dirigeante-mondiale-ne-permettra-pas-quun-nouvel-ordre-mondial-equitable-apparaisse/

Ahmed Miloud

Extrait d’un article sur le N.O.M :

Si ce projet de réorganisation et de structuration du monde semble si intéressant comment se fait-il que des organisations quasi-secrètes se réunissent et travaillent sur certains sujets que le commun des mortels ignore totalement?

Le forum de Davos est relativement bien connu du grand public, les médias ne se privent pas de nous rappeler son existence à chacune de ses réunions annuelles mais lequel est capable de nous informer sur la nature des débats et sur les conclusions et les projets qui en sont issus ? Que savons-nous des décisions prises par ces grands décideurs ?

D’autres groupes beaucoup plus secrets œuvrent en silence tels le Groupe Bilderberg, la Trilatérale, les fondations de grands financiers telles, par exemple, celles de Melinda et Bill Gates, Rothschild, Rockfeller, Soros et son Open Society Foundation et tout un ensemble de groupes de réflexion très influents sur les dirigeants politiques qui ne sont en fait que des pantins au service de cette oligarchie financière.

Ces détenteurs d’immenses fortunes se considèrent comme les élites de ce monde et usent de leur pouvoir d’influence sur les États-nations. Les aspects philanthropiques de leurs actions ne sont qu’apparents et cachent une réalité dont l’humanité doit prendre conscience très rapidement sous peine d’être entraînée vers un monde ou l’Homme n’aura de valeur que dans la mesure où il est utile, serviable, taillable et corvéable à merci, appelé à disparaître dans le cas contraire.

Les États-nations doivent disparaître au profit d’une régionalisation programmée pour obéir ou disparaître. L’Union Européenne travaille à dupliquer le modèle allemand des « landers » et on peut citer à titre d’exemple la nouvelle entité née en France : la collectivité européenne d’Alsace (existant officiellement depuis le 1er janvier 2021).

Qui a envie de vivre dans un monde totalement robotisé pour la production manufacturière, isolé en télétravail, coupé de tout lien social autre que familial, soumis à un revenu universel qui sera supprimé à tout individu récalcitrant?

Article à lire ici :

https://reseauinternational.net/un-ordre-mondial/

Covid-19: Des professeurs et chercheurs alertent sur la vaccination.

Pr Abdeljabbar El Andaloussi, États-Unis : « il faut éviter tout vaccin à base de virus atténué . »

Dans une interview accordée à la radio RMC, le professeur français Axel Kahn avait déclaré récemment que les vaccins chinois contre le Covid-19 étaient les plus en avance dans le monde. En outre, il a affirmé qu’ils sont les plus safe car se basant sur une technologie « old fashion » consistant à utiliser de virus inactivés pour doter le corps de l’immunité qui lui est nécessaire.

Cet avis, qui conforte par ailleurs le choix fait par le Maroc d’opter pour un vaccin chinois, ne semble pas être partagé par tous les scientifiques concernés par cette problématique. Ainsi en est il pour le marocain Abdeljabbar El Andaloussi, professeur chercheur en immunologie et en maladies infectieuses à University of Illinois à Chicago.

Interrogé par le magazine Maroc Hebdo, ce dernier a martelé qu’ »: « il faut éviter tout vaccin à base de virus atténué ».

Au journaliste qui lui demande s’il fait allusion au vaccin chinois de Sinopharm, il répond sans ambiguïté: « oui, tout à fait, je fais allusion au vaccin chinois mais aussi au vaccin de Pfizer, à base de vaccin atténué ».

Détaillant les raisons de sa position, il explique que c’est pour trois raisons majeures: « premièrement, parce que le virus est non immunogène chez l’ensemble des patients atteints, traités et guéris. Deuxièmement, au vu de l’observation de volontaires vaccinés développant les symptômes de la maladie, ce qui veut dire que le vaccin reçu par ces gens a un défaut d’atténuation. Et troisièmement, eu égard à l’origine douteuse du virus, en plus de sa structure très compliquée à comprendre et des homologies de séquence avec d’autres virus, c’est-àdire qui ne s’aligne pas avec les théories de l’évolution des virus selon les experts dans le domaine ».

Alors, faut-il abandonner le vaccin?

Le professeur expatrié suggère de « plutôt donner du temps aux essais cliniques en cours et attendre au moins une année pour le suivi de l’état de santé des volontaires et laisser tomber cette rage de vaccination massive et obligatoire. Les décisions devront être prises sur la base d’observations et de données scientifiques (biologiques) et avec éthique ».

Andaloussi précise à cet égard que ‘aux Etats-Unis, une annonce vient d’être publiée pour recruter des volontaires ayant un état de santé fragile avec le risque d’être affectés par le Covid pour participer à l’étude clinique en cours en leur offrant une allocation de 1.220 dollars . « C’est la preuve qu’on n’est pas encore sortis des études cliniques et que les gens sont hésitants vis-à-vis de la vaccination contre le Covid », insiste le professeur

Source :

https://consonews.ma/23622.html

Autre article du Pr Abdeljabbar Al Andaloussi

Pr. Abdeljabar El Andaloussi, chercheur en biologie médicale à l’Université de Chicago, aux Etats-Unis. DR

Aucun vaccin ne protège du Covid-19

Pour le Pr AbdeljabbarAl Andaloussi, «il ne sert à rien de vacciner» car «aucun vaccin ne protège du covid-19» à l’heure actuelle, remettant en cause les résultats très positifs partagés par les différents laboratoires actifs dans la production d’un vaccin anticovid. «Il n’y a pas de contrôle fiable dans cette expérience. Pour les laboratoires, c’est acquis, alors qu’on ne dispose pas de ces informations», déclare le scientifique qui insiste sur la nécessité de respecter la durée d’une année pour observer l’efficacité ou non d’un vaccin. Pour El Andaloussi, l’efficacité des vaccins actuels est entravée par l’antigène utilisé qui inclut un conflit avec le système immunitaire.

«Aucun vaccin ne protège, car ils sont tous fabriqués avec le même antigène, la protéine Spike, impliquée dans la régulation d’une voie de contrôle de l’inflammation. L’antigène utilisé pour vacciner et développer cette protection n’est pas le bon antigène. Aucune loi dans la nature ou dans la discipline d’immunologie ne conseille d’utiliser une voie de signalisation d’inflammation comme une voie cible pour induire l’immunité acquise», affirme le chercheur.

Si le vaccin ne protège pas, c’est également parce que le virus du SARS-CoV-2 n’est pas immunogène, selon lui. «On a analysé des échantillons de patients atteints du virus et qui ont guéri. Tout ce qu’on voyait dans leurs corps, ce sont des anticorps neutralisants qui ne protègent pas. Pour avoir une protection par un vaccin, il faut développer une immunité acquise qu’on ne peut pas réduire à des anticorps neutralisants».

«Les gens se sont concentrés sur l’idée d’immunité de groupe sans prendre en considération les avis contradictoires. On a manipulé l’opinion publique avec cette idée de protection de groupe, c’est-à-dire que vous allez vous faire vacciner, mais vous ne serez pas protégé tant que 80% de la population n’est pas vaccinée. Cela met en doute la protection individuelle», poursuit-il.

Le vaccin, « source de contamination »

D’autant plus que pour El Andaloussi, le vaccin d’AstraZeneca, qui sert à vacciner la majorité des Marocains, serait contaminant. «Les personnes vaccinées par les vaccins classiques vont devenir des sources de contamination parce que le vaccin reçu est à base du virus atténué. Si le virus est inactivé dans le vaccin, il est impossible qu’il soit détecté par PCR chez le vacciné. Or, des personnes, qui ont développé des symptômes avec AstraZeneca à la deuxième dose, ont été testés positifs. Ils sont donc porteurs d’un virus atténué», théorise-t-il.

Il relève qu’au Maroc, le personnel des services de réanimation a noté dernièrement une augmentation du nombre de personnes admises dont la tranche d’âge est de 35-55 ans. «La cible prioritaire de la campagne de vaccination était les personnes âgées, donc d’où viennent ces patients? Ils ont été contaminés par les gens vaccinés par AstraZeneca», répond-il.

Autre thèse singulière soutenue par l’expert: «Le Maroc a triché dans l’étude clinique». «Dans le covid-19, il y a plusieurs copies du virus: celle de Wuhan, celle de Pékin, et celle de Sinovac. Il s’est avéré que le Maroc a utilisé pour l’étude clinique le vaccin à base du virus de Wuhan. Plus tard, Sinopharm a été importé pour vacciner les Marocains sauf que ce vaccin est basé sur une copie du virus de Pékin. On est en train de vacciner les Marocains à base d’un virus qui n’est pas celui avec lequel ils ont été contaminés à la base. Ce n’est pas le même virus qu’on avait utilisé dans l’étude clinique qui sert à déterminer les risques et les dangers du vaccin sur les citoyens, donc il n’y a pas de lien entre l’étude clinique et la vaccination», argue-t-il.

Pour toutes ces raisons, «il ne faut pas vacciner les gens au Maroc, il faut tout arrêter, ne pas donner la deuxième dose d’AstraZeneca car ça ne changera rien, ça réduira les risques». El Andaloussi «demande le départ du comité scientifique actuel sur la vaccination» et souhaite «la formation d’un nouveau comité où seront représentées les différentes parties de la société marocaine qui sont impliquées dans la gestion de cette pandémie». Et de soumettre: «Il faut revoir toutes les étapes, les décisions prises, les données, analyser le tout et conclure un plan d’action qui continuera à développer les vaccins et les autres traitements comme l’immunothérapie. Moi, je ne ferme pas la porte à la recherche scientifique ou au vaccin, mais je ne brulerai pas les étapes, ni violerai l’éthique. Je n’officialiserai les vaccins qu’au terme de toutes les étapes, afin qu’ils répondent à tous les critères de sélection»

Source :

https://www.h24info.ma/maroc/pr-abdeljabar-el-andaloussi-aucun-vaccin-ne-protege-du-covid-19/

Pr Laurent Mucchielli, chercheur au CNRS

Pr Laurent Mucchielli : « Une mortalité inédite : il y a urgence à suspendre la vaccination »

Nouveau debriefing avec le sociologue et directeur de recherche au CNRS Laurent Mucchielli, pour un article important qu’il vient juste de publier sur son blog au sujet de la vaccination Covid. « Une mortalité inédite » titre-t-il.

À écouter sans tarder, un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org :

https://videas.fr/embed/5fbb85fb-c6d4-46ac-b68d-ca4388cf21e7/

Source :

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/laurent-mucchielli-alerte

Dr Carrie Madej : Les  « vaccins » Covid redéfinissent l’Humanité en Cyborg Human 2.0

À lire ici :

https://dzmewordpress.wordpress.com/2021/07/25/dr-carrie-madej-les-vaccins-anti-covid-facilitent-le-transhumanisme/

Ano Turtiainen, membre du Parlement finlandais, avertit le gouvernement qu’il est coupable de génocide pour avoir induit le public en erreur sur les injections COVID-19

À lire ici :

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2021/07/30/39077948.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=rustyjames