Le nouveau partage de l’Afrique a commencé

Mot à dire

Pour ceux qui l’ignorent, l’histoire a enregistré le complot contre l’Afrique qui s’est déroulé à Berlin en 1884/1885 au cours de la Conférence du même nom. En effet, c’est durant cette période que les occidentaux avaient décidé de se partager l’Afrique et s’emparer de ses richesses. Ils ont établi une charte pour mener à bien leurs basses œuvres(1).

(1) Voir articles sur cette charte ici :

http://akimaladin.unblog.fr/2018/08/16/la-charte-de-limperialisme-occidental/

http://www.jeuneafrique.com/374321/archives-thematique/jour-15-novembre-1884-conference-de-berlin-lance-colonisation-a-grande-echelle-de-lafrique/

Voir aussi :

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=Ambassad

« Je n’oublierai jamais le moment ou, pour la première fois, j’ai senti et compris la tragédie de la colonisation. [. .. ] Depuis ce jour, j’ai honte de mon pays. Depuis ce jour, je ne peux pas rencontrer un Indochinois, un Algérien, un Marocain, sans avoir envie de lui demander pardon. Pardon pour toutes les douleurs, toutes les humiliations qu’on lui a fait souffrir, qu’on a fait souffrir à leur peuple. Car leur oppresseur, c’est l’Etat français, il le fait au nom de tous les Français, donc aussi, pour une petite part, en mon nom. C’est pourquoi, en présence de ceux que l’Etat français opprime, je ne peux pas ne pas rougir, je ne peux pas ne pas sentir que j’ai des fautes à racheter. »

Qui est coupable des menées antifrançaises » (1938), dans Écrits historiques et politiques – Simone Veil

Ahmed Miloud

***************

Prés 130 ans après le partage de l’Afrique à Berlin, le nouveau partage de l’Afrique à déjà commencé au 21ème siècle. Les élites africaines sont-elles conscientes de la menace qui pèse une fois encore sur l’avenir de l’Afrique ? Assurément, non.

L’on a l’impression que la majorité de cette intelligentsia est distraite par de nouveaux discours tels qu’émergence,
croissance inclusive, développement durable, Cop 21 et son crédit carbone.
Derrière cette diversion, le décor d’une nouvelle recolonisation est déjà planté. Et la sonnette d’alarme est déjà tirée par Jean Badou, professeur d’histoire à l’Université de Lausanne
en Suisse. Dans un documentaire sur la guerre au Mali réalisé par la Tv européenne Arte, Jean Badou a dévoilé au monde ce que certains historiens africains n’osent pas dire. «130 ans
après Berlin, le nouveau partage de l’Afrique a déjà commencé». La guerre en Libye et l’assassinat du leader libyen Mouammar Al-Kadhafi, défenseur des Etats-Unis d’Afrique et barrière à la recolonisation, par l’Otan, bras armé de l’Occident, on a ouvert la voie pour le contrôle des matières premières du 21ème siècle. Ainsi, un territoire stratégique, le Sahel, qui comprend
la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Soudan, est devenu officiellement le nouveau terrain de la guerre internationale contre le
terrorisme.

Derrière cette rhétorique de la lutte contre le terrorisme se cachent des intérêts économiques pour les Etats-Unis et la France en particulier et l’Occident en général. Selon Maximilian Forte, auteur de Nato’s War on Libya and Africa, la zone saharienne abrite les plus grandes réserves pétrolières d’Afrique. On y trouve aussi de l’uranium, du fer et de l’or. Cela explique la présence des troupes armées françaises et américaines sur ce territoire. Et l’Allemagne envisage, elle aussi, sa présence militaire dans le Sahel. Elle est suivie par la Chine qui vient d’implanter sa base militaire à Djibouti dans la Corne de l’Afrique après les Usa, l’Espagne, l’Italie et la France. Décidément, pour le contrôle des matières premières, l’Afrique est devenue un champ de bataille entre les
anciennes puissances et les puissances émergentes. Cela rappelle l’implantation des comptoirs des entreprises européennes avant le grand partage de l’Afrique à Berlin en 1885.

Si vers les années 1800, les entreprises ont précédé les militaires, à partir de l’an 2000, les militaires préparent le terrain pour les entreprises. Par rapport à ce nouveau partage de l’Afrique, une question mérite d’être posée. Pourquoi cette nouvelle ruée vers les matières premières africaines ? C’est d’abord, la rareté des certaines ressources naturelles majeures dont l’épuisement constitue une menace réelle ou
virtuelle. Une conscience existe désormais que l’accès à celles-ci ne peut plus être ouvert à tous, souligne l’économiste Samir Amin. Les Usa, et
dernière eux l’Europe, visent ici le contrôle du pétrole (golfe de Guinée, Soudan), de l’uranium (Niger et Soudan), des métaux rares (RDC, Afrique australe). Ensuite, avec la transition énergétique, les besoins en minerais seront colossaux.

Citant un rapport de la Banque mondiale sur le rôle primordial du secteur des
matières premières dans une économie «verte», Muryel Jacques, sur le site contrepoints.org souligne qu’il faudra en fait en extraire d’énormes quantités. Ce rapport montre clairement que la composition des technologies supposées alimenter le passage à une énergie propre – éolien, solaire, hydrogène et systèmes électriques nécessite en fait significativement plus [sic] de ressources que les systèmes d’alimentation en «énergie traditionnels». Pour les trois grandes technologies renouvelables, la
Banque mondiale a listé les ressources clefs de la transition énergétique, à l’instar du cuivre, de cobalt, de l’argent, de l’aluminium (bauxite), du
nickel, du zinc et, probablement, du platine. Des marchés qui devraient donc bénéficier au tournant écologique pour la planète. Elle cite aussi les terres rares, neodymium et indium. Telle est la situation à laquelle l’Afrique est confrontée. Dans son dernier livre, «L’ordre mondial», Kissinger conseille aux puissances occidentales et aux puissances émergentes de se
partager le monde au lieu de passer par le chaos de la guerre et de la destruction.

Que faire ? Les Africains n’ont pas d’autres choix que de préparer les luttes de liberté pour éviter que leur
continent soit partagé, une fois encore, par les anciennes puissances, cette fois avec les puissances émergentes comme nouveaux partenaires. Cette lutte de libération passe d’abord par la mobilisation des populations africaines pour qu’elles en comprennent le sens.
Entre la liberté et un nouvel esclavage, le choix est très clair.

Source :

https://www.coupsfrancs.com/le-nouveau-partage-de-lafrique-a-commence/

************

Un sociologue guinéen répond à la France

Voici une réponse sage et raisonnable du sociologue guinéen Amadou Douno au délire démographique du président français Emmanuel Macron concernant l’Afrique. Cette lettre doit être lue et diffusée au plus grand nombre afin de mettre fin à ce paternalisme abject et nauséabond des élites occidentales lorsqu’il est question des peuples africains qui n’ont absolument aucune leçon à recevoir et certainement pas des représentants de la décadence la plus dégénérée…


Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré : « Avec une famille qui a sept, huit enfants en Afrique, investissez des milliards, rien ne changera.

(…) Le défi de l’Afrique est civilisationnel.» Le sociologue guinéen Amadou Douno, professeur à l’Université Ahmadou-Dieng de Conakry, lui répond.

« Les Africains n’ont pas besoin de votre civilisation de débauche. Parce qu’avec votre civilisation : un homme peut coucher avec un homme ; une femme peut coucher avec une femme ; un président célibataire peut avoir deux maîtresses à la fois ; une femme peut coucher avec son chien ; un enfant peut insulter son père et sa mère sans problème ; un enfant peut faire emprisonner ses parents.»

« Avec votre civilisation, quand les parents prennent de l’âge, on les emmène à la maison de retraite, et, enfin, avec votre civilisation, un jeune homme peut vivre avec une femme qui a l’âge de sa mère ou sa grand-mère sans problème. Votre cas en est une parfaite illustration ! Les Africains n’ont aucune leçon de civilisation à recevoir de gens comme vous ! L’Afrique est de loin le continent le plus riche au monde avec ses énormes richesses minières. Ce qui retarde ce continent, c’est le pillage à grande échelle de ses ressources par les grandes puissances, la France en tête ! »

« Tout le malheur de l’Afrique vient de ce pays qui réalise ses ambitions sur le dos des Africains, avec la complicité de ces traîtres qui n’hésitent pas à sacrifier des générations entières en livrant leurs pays à l’ancienne puissance colonisatrice. Ces derniers confient tous les secteurs clés de leurs économies à la France. En réalité, ils mènent la stratégie ou vision politique voulue par l’ancien colon. Ce qui contribue à enfoncer leurs populations dans une misère et une pauvreté extrême. Ceci est la cause des coups d’État, des guerres civiles, des génocides, des famines, avec des despotes à la tête de ces pays qui sont maintenus au pouvoir par la France, car cette dernière satisfait toutes leurs exigences ! »

« La France n’est rien sans l’Afrique ! Le jour où les pays africains tourneront le dos à la France, ce pays plongera dans le chaos ! Tant que les pays africains ne se départissent pas de cette domination de l’ancienne puissance coloniale, en prenant en charge leur propre destin, comme l’ont fait les pays asiatiques, ce sera très difficile pour eux de sortir du gouffre.»

« Le défi de l’Afrique, c’est de se débarrasser de la France. Parce que cette dernière n’est pas la solution à son sous-développement, elle est au cœur du problème ! »


Amadou Douno – Eburnie News

Source :

http://www.lelibrepenseur.org/un-sociologue-guineen-repond-a-macron-le-defi-de-lafrique-cest-de-se-debarrasser-de-la-france/

Voir aussi :

https://oumma.com/la-crise-des-migrants-et-le-poids-des-structures/?utm_source=Oumma.com&utm_campaign=870d1a6b10-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_91de0eee48-870d1a6b10-81175233&mc_cid=870d1a6b10&mc_eid=e159ef8683

Citation de Jacques Chirac, ancien président français;

« Sans l’Afrique, la France descendra au rang de puissance du tiers [monde] » — Jacques Chirac, 2008.
Source :
https://reseauinternational.net/pourquoi-la-france-ne-peut-elle-pas-laisser-lafrique-tranquille/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Un avis sur « Le nouveau partage de l’Afrique a commencé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :