L’An 64 de la Révolution Algérienne

algerie_pt-013

En ce jour de commémoration du 1er Novembre 1954, début de la glorieuse Révolution Algérienne contre le colonialisme sauvage français, il est devenu impérieux de se remémorer les héros oubliés de la liberté. Parmi ces héros, Si Metaïche Abdelkader, de son nom de guerre le Commandant Djaber .

Si Metaïche Abdelkader, de son nom de guerre Commandant Djaber

Le Commandant Djaber est né en 1928 à Ouled Moussa, près de Beni Snous, à environ 40 km de Tlemcen. Ce militant avait à peine 30 ans lorsqu’il tomba au champ d’honneur le 13 février 1958 au village de Tella, près de Sidi Abdelli dans la wilaya de Tlemcen. Les soldats coloniaux français l’ont enterré dans un endroit inconnu à ce jour.
L’historien Bellahsène Bali lui a consacré une biographie relatant son parcours durant la lutte contre l’oppresseur colonial français.livre-18-824x1110

Un colloque national lui a été aussi consacré le 06/11/2010 par la Direction de wilaya des Moudjahidines de Tlemcen. J’ai connu ce Chahid de la première heure durant une nuit d’été de l’année 1957 alors que j’avais 6 ans environ. J’étais chez mon oncle à la campagne, à quelques trois kilomètres de Maghnia, au lieu-dit Oued Al Abbès, sur l’ancienne route de Tlemcen. Le Chahid Commandant Djaber y était venu pour dîner.
Je me rappellerai toujours son regard grave et perçant qui scrutait la pièce où on se tenait.

Il est utile pour l’histoire de rappeler que les futurs Présidents Houari Boumediene et Abdelaziz Bouteflika faisaient parti de la Zone 6 de la Wilaya V dont le responsable d’alors était le Moudjahid Gadiri Hocine (ci-dessous sur la photo).

Photo : De droite à gauche Commandant DJABER-GADIRI Hocine- Colonel OTHMANE-Capitaine SI ABDELKHALEK premier Chef de la ZONE 6 WILAYA 5

Les Moujahid Abdelaziz Bouteflika(premier à droite) et Gadiri Hocine(tenant le bouquet de fleurs)

Voir aussi :
https://www.djazairess.com/akhbarelyoum/11645

https://allal52.skyrock.mobi/2265503861-Devoir-de-memoire.html

o2dveikyx37ngrbdi5wa5zp-vr8
Photo prise en 1959, au nord des frontières marocaines (à 30Km d’Oujda)
De dr. à g. : 1- Berreouane Abderahmane dit Saphar,
2- Abdelaziz Bouteflika dit Abdelkader Mali, 3- Gadiri Hocine, 4- Houari Boumediene, 5-Nacer Bouiezem, 6- (debout) Commendant Mohamed Rouaï, 7- (debout) Abdelmadjid Benkedadra, 8- (à gauche de boumedienne) Rachid Mosteghanemi, 9- non identifier, 10- Laâla (ex ambassadeur), 11- Si Boulfouateh.
Sources: Memoria Magazine(Groupe ELDJAZAIR.COM), N°1, Page13)

Ahmed Miloud

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

6 commentaires sur « L’An 64 de la Révolution Algérienne »

  1. merci pour ce que vous ecrivez en ce qui concerne les oubliés de la guerre d’alger ils ont donnés leur vies pour vive l’ALGERIE je veux savoir dans la mesure du possible savoir la tombe de HADRI mohammed « alias Si Mansour il était dans la z8 prs de AIN.SEFRA lors de déplacement il es tombé au champ d’honneur 1960

    J’aime

    1. De rien, c’est la moindre des choses. Le chahid Mohamed Hadri dit Si Mansour né en 1923 à Ain Sefra (Naama).
      Le chahid fut parmi les premiers adhérents à l’Armée de libération nationale (ALN) et des exécutants d’opérations contre l’occupant français. Il fut désigné chef de la cellule des fidaiine en 1954. Il a commandé également la wilaya cinq historique menant des batailles héroïques jusqu’à sa mort au champ d’honneur en 1961.
      C’est tout ce que j’ai trouvé comme renseignements le concernant. Rabbi yarhmou.
      Si je trouve des informations sur le lieu de sa tombe, je te les communiquerai inchallah.

      Aimé par 1 personne

      1. merci de ces renseignements mais je souhaites de vous me faire connaitre si c’est vrai que le chahid si mansour est tombé au champ d’honneur à GHAR ELHALOUF selon ce qu’on m’avait dit .Et si vous le souhaitez je vous envoi des photos qui le concerne.Merci encore de m’avoir repondu GLOIRE A NOS CHOUHADA VIVE L.ALGERIE

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai cherché des informations sur le lieu où mort le Chahid Hadri Mohamed mais sans succès. Désolé mon frère. Il y a une rue Capitaine Hadri Mohamed à Oran (tombé au champ d’honneur près de Tlemcen ). Je ne sais pas si c’est le même chahid que celui de Ain Sefra. Je te suggère d’aller voir avec la direction des Moudjahidines de Naama si tu es toujours intéressé.

        J’aime

      3. merci beaucoup pour ce qui est de la rue c’est bien le nom du chahid HADRI Mohammed je vais e dire une chose les renseignements sur quelques chouhada n’ont pas pour des raisons que j’ignore mais avant tout et pour tout ALLAH WARHAM CHOUHADA WA YAFEDH BLEDNA MIN KOULI CHAR.Pour es photos vous les aurez prochainement.au revoir

        Aimé par 1 personne

      4. Tu sais mon frère que beaucoup de chouhadas sont morts dans l’anonymat. Il y a aussi de valeureux moudjahidine morts eux aussi dans l’anonymat comme Gadiri Hocine(celui qui tient un bouquet de fleurs sur la photo dans cet article)qui était chef de la Wilaya V dans laquelle activaient les Présidents Boumediene et Bouteflika(Voir photos). Son parcours est cité sur ce lien :
        https://www.vitaminedz.com/memoire/Articles_15688_180237_16_1.html
        الله يرحم شهداء الجزاءر

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :