La folie des islamophobes et des racistes

Les islamophobes et les racistes sont des malades(1) comme le montrent les articles ci-dessous. Ils ont une haine injustifiée de l’Islam(1) qui est pourtant la religion de la paix avant tout.

d9b25034cec60254de3d8c8b6b699fcc

C’est eux et uniquement eux(2) qui font le lit des terroristes de tous bords comme le prouve l’attentat contre deux mosquées perpétré le 05/03/2019 en Nouvelle-Zélande. (3)

(1) Voir article « Attention!L’islamophobie rend malade!

https://dzmewordpress.wordpress.com/2018/04/25/attention-lislamophobie-rend-malade/

(2) Voir articles ci-dessous.

(3) Voir article du journal « Le Monde.fr » :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/15/nouvelle-zelande-fusillade-dans-une-mosquee-de-christchurch_5436217_3210.html

Extrait d’article sur l’idéologie islamophobe :

Les suprémacistes blancs sont des racistes prônant le fascisme comme moyen de revendication d’une histoire(étriquée) de la supériorité de « l’homme blanc ». Ils nomment ce racisme fasciste » nationalisme blanc » !

screenshot_20181115-205510
Manifestation de suprémacistes
« blancs » aux États-Unis

Voici leur définition de leur idéologie fasciste idiote…et dangereuse :

 » Le nationalisme blanc est une réclamation de l’héritage commun du monde blanc et de l’importance pour le blanc de se communautariser pour survivre, vivre mieux et s’adapter aux changements du monde. C’est la revendication que les blancs sont unis par une histoire, une culture, une sensibilité, des qualités et un héritage génétique commun. C’est l’affirmation du droit du blanc à être chez lui sur les terres de ses ancêtres, et le rejet du multiculturalisme qui n’est qu’un euphémisme pour désigner le remplacement des blancs dans leurs propres pays. »(*)

En d’autres termes, cette idéologie théorise une supériorité au sein d’une espèce humaine divisée en « race », au sommet de laquelle elle place la « race blanche ». Ça ne vous rappelle rien, moi si ! LE NAZISME !(**)


(*) Voir leur site ici :
https://www.suavelos.eu/qui-sommes-nous/

(**)Voir article « La folie des islamophobes »:
https://dzmewordpress.wordpress.com/2018/11/15/4128/

f7

Xavier Lemoine (UMP) : « les musulmans ont déclaré la guerre à la France, c’est eux ou c’est nous »

Le journal israélien de gauche Ha’aretz revient sur la provocation anti-sémite montée par le groupuscule Tribu KA dans la Rue des Rosiers et en profite pour dresser un état des lieux , très orienté, des questions d’immigration en France, vues essentiellement à travers les émeutes des banlieues et les revendications des descendants d’esclaves « qui veulent obtenir le même statut que les survivants de l’Holocauste ».

Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil

Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil

Pour illustrer son article, le correspondant local de Ha’aretz, Daniel Ben Simon, a rendu visite à Xavier Lemoine, le maire UMP de Montfermeil. Celui-ci a déjà plusieurs fois présenté ses idées de « guerre des civilisations« dans la presse française, mais s’était visiblement à chaque fois auto-censuré pour ne pas tomber sous le coup de la loi anti-raciste. Par contre, comme l’avait déjà fait Alain Finkielkraut – également à un journal israélien, quand il parle à la presse étrangère, Xavier Lemoine prend moins de précautions.

Pour Xavier Lemoine, les « musulmans » ont déclaré la guerre à la France et cherchent à la soumettre. Pour les Français (sous-entendu, les musulmans ne sont pas Français) c’est une question de vie ou de mort. La France doit prendre exemple sur Israël pour s’occuper des musulmans sur son sol.

Il est intéressant de noter que Daniel Ben Simon est tellement occupé à communier avec Xavier Lemoine dans leur détestation commune des « Arabes« qu’il ne se rend pas compte que le discours de Lemoine reprend l’imagerie nazie des années 1930 sur le complot juif mondial.

Comme le dit le sociologue Didier Cavin dans Le Journal de Quebec : « Car, si les musulmans ne sont pas compatibles avec la France, que faut il en faire ? Les forcer à se convertir comme le firent les rois catholiques d’Espagne en 1492 ? Les expulser ? Mais que faire des millions de Français musulmans ? Les déchoir de leur citoyenneté comme le firent les allemands avec les juifs dans les années 30 ? Les parquer dans des camps de concentration comme le firent les États-unis avec les citoyens d’origine japonaise pendant la Deuxième Guerre mondiale ? Si la France est en guerre avec les musulmans, faut il envoyer l’armée « pacifier » les ghettos comme elle a pacifié les Aurès et la Mitidja, en Algérie, dans les années 50 ? Les guerriers de la civilisation occidentale se gardent bien de répondre publiquement à ces questions, qui découlent pourtant directement de leur argumentation. »
Morceaux choisis :

« Regardez », dit-il, debout devant la fenêtre de son bureau et pointant du doigt le voisinage peuplé d’immigrés. « C’est eux ou c’est nous. S’ils gagnent, nous sommes morts. Je suis fier d’être Français et catholique et je n’ai pas l’intention de vivre comme un ’dhimmi’ [1] dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne sont pas compatibles avec la France. Nous sommes pris au beau milieu d’une guerre islamique menée sur tous les fronts – Irak, Iran, Pakistan et Afghanistan. Tout ce qui se passe là-bas a des répercussions ici en France et influence les immigrés. »

Au départ il pensait que la « rébellion » était causée par la pauvreté et les problèmes d’intégration dans une nouvelle société. Mais il a vite réalisé que les musulmans représentent un défi culturel pour son pays. Un incident, par exemple, continue à le hanter.

« C’était deux mois après le 11 Septembre » se souvient-il. « Nous avions fait un concours de dessin dans nos jardins d’enfant et nos écoles maternelles. J’ai été abasourdi de découvrir que 20 % des enfants, tous musulmans, avaient dessiné Ousama ben Laden sous la figure d’un héros culturel. Cette découverte continue à me faire froid dans le dos. »

Suite aux récentes émeutes à Montfermeil, il a été poursuivi par des cauchemars ces dernières nuits. En rêve, il voit les immigrés sortir de leurs maisons et brûler la ville. Il est persuadé que les immigrés musulmans ont déclaré la guerre à la France et ont l’intention de la mettre à genoux. Il considère que, dans cette guerre, les juifs sont des alliés. « Je souffre de penser que mon pays a honte de sa culture et de ses valeurs. Quand la France nie sa propre histoire et ne cesse de demander pardon pour l’esclavage, pour la conquête et pour la colonisation, comment alors s’étonner que les immigrés se dressent contre elle et ne montrent plus aucun respect pour elle ? Malheureusement, en les accueillant, la France n’a pas exigé d’eux qu’ils changent. Elle les a autorisés à parler Arabe et à cultiver leur culture aux dépens de la culture française. »

À Montfermeil va bientôt commencer le chantier d’une mosquée dotée d’un minaret de 12 mètres de haut. Aux dires de Lemoine, il a cédé à la pression et accordé le permis de construire afin de lutter contre la pénurie de lieux de culte musulmans. La nouvelle mosquée servira les 25 000 musulmans du secteur. Il espère que les prières et les activités culturelles offertes permettront de calmer les esprits ; mais il ne se fait pas d’illusions. « C’est une lutte entre deux cultures » soupire-t-il. « C’est une guerre entre l’islam et la culture occidentale. La France et toute l’Europe sont en danger. Si nous refusons de voir l’étendue de la menace musulmane, nous sommes gravement en péril. »

« Either them or us » par Daniel Ben Simon, Ha’aretz, Israël, 15 juin 2006. Traduit de l’anglais par Grégoire Seither.

[1] un non-Musulman vivant sous un statut spécial dans un pays musulman Ndlr.

Source :

http://m.alterinfo.net/Xavier-Lemoine-UMP-les-musulmans-ont-declare-la-guerre-a-la-France-c-est-eux-ou-c-est-nous_a2145.html

f7

Attaque de Christchurch en Nouvelle-Zélande : un nouveau drame du multiculturalisme

« Le carnage qui a eut lieu dans deux mosquées en Nouvelle -Zélande à Christchurch a fait au moins 49 morts. L’auteur présumé, Brenton Tarrant, 28 ans, qui s’est filmé pendant son acte, a publié un manifeste de 87 pages où il dénonce un « génocide blanc », il se présente comme un « homme blanc ordinaire » et explique être né « dans une famille de la classe ouvrière ayant de faibles revenus ». Dans ce long texte, l’assaillant déclare que les moments clé de sa radicalisation furent la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle française de 2017 et une attaque au camion qui a fait cinq morts à Stockholm en avril 2017. Le titre de son manifeste, « The Great Replacement », fait référence à la théorie de l’écrivain Renaud Camus. « Cela faisait de nombreuses années que j’entendais et lisais sur l’invasion de la France par des non-Blancs », écrit-il. « Une fois arrivé en France, j’ai découvert que les histoires étaient non seulement vraies, mais profondément sous-estimées. Dans chaque ville française, les envahisseurs étaient présents ». À vouloir imposer une immigration planétaire et surtout musulmane à tous les pays occidentaux, les tenants du mondialisme cosmopolite provoquent délibérément le choc des civilisations qui aboutit inéluctablement à des sociétés multiconflictuelles et à des tragédies de ce type. »

Source :
http://www.contre-info.com

f7

La folie des islamophobes tue

 » Les horribles attaques qui ont visé deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, lors desquelles plusieurs tireurs ont tué 49 personnes et en ont blessé au moins 48 autres, rappellent de façon brutale les conséquences de l’impunité des discours de haine et de diabolisation », a déclaré Amnesty International vendredi 15 mars.
Le secrétaire général de l’organisation, Kumi Naidoo, a déclaré :
« C’est l’un des jours les plus sombres de l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Les assaillants qui ont déchaîné leur haine et leur racisme meurtriers contre des femmes, des hommes et des enfants qui participaient à la prière du vendredi nous ont tous plongés dans le choc et le chagrin.
Les politiques de diabolisation ont coûté la vie à 49 personnes aujourd’hui.
« Cette tragédie montre aussi qu’il est temps que les dirigeants de pays à travers le monde qui ont encouragé le fléau de l’islamophobie ou fermé les yeux dessus se posent la question de leur responsabilité. Les politiques de diabolisation ont coûté la vie à 49 personnes aujourd’hui. Les informations indiquant que les assaillants ont suivi un manifeste pour la suprématie blanche doivent inciter les dirigeants mondiaux à condamner enfin cette idéologie pleine de haine.
« Aujourd’hui, nous nous tenons aux côtés de toutes les personnes qui ont perdu des proches et nous jurons de nous unir contre cette haine. La Nouvelle-Zélande en laquelle nous croyons se nourrit d’une société multiculturelle, accueille des réfugiés et des migrants et respecte le droit de toutes les personnes de pratiquer leur religion en paix. Ces attentats ne peuvent que renforcer notre détermination à lutter pour une société fondée sur la paix, l’espoir et la justice. »

Source :
https://www.amnesty.org/fr/press-releases/2019/03/new-zealandmosque-attacks-are-a-moment-of-reckoning-for-the-politics-of-demonization

f7

La directrice de la police néo-zélandaise déclare qu’elle est musulmane et qu’elle est fier de l’Islam, et ce, après le massacre dont furent victimes plus de 50 musulmans à Christchurch en Nouvelle-Zélande.(Voir vidéo) :

f7

A propos de la vidéo du massacre filmée par le terroriste raciste islamophobe de Christchurch et le rôle des plateformes de l’internet

Le terroriste s’est filmé et a diffusé ses meurtres en direct sur Facebook, et les plateformes ont passé les heures suivantes à « nettoyer » des millions de copies. Une fois de plus, elle ne parviennent pas à stopper la haine sur leurs sites.
Screenshot_20190319-194650
La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a demandé des comptes à Facebook sur la diffusion en direct des attentats de Christchurch © AFP / Marty MELVILLE / OFFICE OF PRIME MINISTER NEW ZEALAND / AFP

Une fois de plus, les grandes plateformes numériques n’ont pas été à la hauteur. Facebook, YouTube, et quelques autres, ont été totalement dépassés par le phénomène déclenché par le terroriste suprémaciste blanc de Christchurch qui a su utiliser les réseaux sociaux pour donner le plus d’écho possible à son action.

Comme si ces géants du numérique n’avaient rien appris des expériences précédentes ; car souvenez-vous, les djihadistes de Daech faisaient la même chose, et transformaient leurs meurtres en pages de pub sur le théâtre mondial que sont devenus les réseaux sociaux.

Résultat : Brenton Tarrant, le tueur de Christchurch, a filmé la tuerie et a pu la diffuser en direct sur Facebook. Et ces vidéos ont été partagées sur d’autres plateformes par des adeptes de la même idéologie qu’il avait prévenus. Dix minutes avant de passer à l’acte, il avait mis un lien vers sa page sur la plateforme américaine 8Chan, fréquentée par les suprémacistes blancs et autres néo-nazis.

La diffusion a duré 17 longues minutes, et la première ministre néo-zélandaise s’est étonnée que Facebook n’ait pas bloqué plus vite ces images atroces. Mais le contrôle s’effectue a posteriori sur ces plateformes, et ce n’est qu’une fois alertées qu’elles sont passées à l’acte. Mais le mal était fait, et se propageait à grande vitesse.

Les chiffres sont extravagants : Facebook a annoncé avoir retiré dans les 24 heures quelque 1 million et demi de copies de la vidéo du terroriste, dont 1,2 million en phase de chargement, donc avant diffusion.

C’est encore plus spectaculaire chez YouTube, la plateforme de vidéo. Dans les heures qui ont suivi la tuerie, les vidéos de Christchurch étaient téléchargées au rythme d’une par seconde, plus vite que la capacité de YouTube à les effacer ; d’autant que, pour échapper aux système automatiques, des versions éditées et à peine modifiées de la vidéo étaient mises en ligne, plus difficiles à déceler. Dépassées, les équipes de YouTube ont dû désactiver pour la première fois certaines fonctionnalités pour freiner la viralité.

On peut tirer deux leçons de cet événement. La première est un constat, celui que malgré leurs engagements et le recrutement de milliers de modérateurs, ces plateformes se révèlent incapables d’éviter de relayer des contenus de haine, illégaux quel que soit le pays. Un scandale de plus dont elles vont devoir répondre, pour des entreprises déjà en cause pour leur mépris des données privées, la fiscalité et bien d’autres sujets.

La deuxième est plus complexe encore, puisqu’on a eu affaire à Christchurch à un homme de 28 ans, maîtrisant parfaitement la technologie et les codes de la viralité. Comme Daech il y a quelques années, cette frange extrémiste sait échapper à la surveillance, et utiliser des technologies accessibles à tous. Là encore, un défi majeur à nos sociétés ouvertes, dont les ennemis se jouent en quelques clics.

Source :

https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-19-mars-2019

f7

Articles sur le même sujet :

L’internet de la haine ;

https://www.slate.fr/story/150753/ils-veulent-creer-linternet-de-la-haine

f7

Itinéraire d’un multirécidiviste de la haine raciale :

https://www.slate.fr/story/174636/boris-le-lay-pionnier-haine-internet-extreme-droite-islamophobie-racisme-nationalisme?utm_source=Ownpage&_ope=eyJndWlkIjoiNzQ4MjIzZWFkMzNjZTVlMjM1MjZkMjlmYzUyNTc1ZjMifQ%3D%3D

f7

Le virus de la haine se propage dans toutes les sociétés. Article :

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

f7

La France islamophobe a inspiré le tueur des musulmans de Christchurch en Nouvelle-Zélande (vidéo) :

Voir aussi article sur la DNR, groupe raciste, antisémite, xénophobe et islamophobes :

http://www.slate.fr/story/184116/portrait-dernier-ne-mouvance-skinhead-division-nationaliste-revolutionnaire?utm_source=ownpage&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily_20191119&_ope=eyJndWlkIjoiNzQ4MjIzZWFkMzNjZTVlMjM1MjZkMjlmYzUyNTc1ZjMifQ%3D%3D

Ahmed Miloud

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Un avis sur « La folie des islamophobes et des racistes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :