Antisémitisme : pourquoi y a-t-il deux définitions ? | Investig’Action

C’est quoi,l’antisémitisme ?

Auparavant, il existait une seule définition. Aujourd’hui, il y en aurait deux. A cette nouvelle définition se sont ralliés Emmanuel Macron, François Hollande, Manuel Valls et aussi le parlement européen. Jeremy Corbyn a été sommé de s’y soumettre, s’il voulait garder une chance de devenir Premier ministre. Autour de cette définition, des procès en justice se multiplient en divers pays. Pourquoi ?

1. Qui est derrière l’IHRA ?

2. Une définition qui n’est pas très bonne… pour les juifs

3. Des « exemples » qui parlent de tout autre chose !

4. Emmanuel Macron se prend-il pour un historien ?

5. Du sionisme aussi, il y a deux définitions !

6. Y aurait-il un ancien et un nouvel antisémitisme ?

7. Sans valeur légale et en contradiction avec les Droits de l’Homme

8. Pourquoi le Parlement européen a-t-il capitulé ?

9. Le lobby pro-Israël croit-il à ce qu’il raconte ?

10. De plus en plus de juifs se détournent du sionisme

11. La guerre d’Israël contre l’opinion

12. L’accusation « antisémitisme », l’ultime arme qui leur reste ?

En soi, c’est une bonne chose qu’on définisse l’antisémitisme. Lutter contre le racisme exige une base légale claire : qu’est-ce qui est punissable comme appel à la haine, et qu’est-ce qui relève de la controverse politique et donc de la libre expression ? Bien entendu, il faudrait le faire aussi pour l’islamophobie et les autres racismes.

Le 1er juin 2017, une résolution du Parlement européen a invité les États membres et les institutions de l’U.E. à adopter et appliquer la définition de l’antisémitisme prônée par l’Alliance internationale pour la Mémoire de l’Holocauste (IHRA). Selon cette définition, « l’antisémitisme est une certaine perception des Juifs, qui peut s’exprimer par la haine envers les Juifs. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme sont dirigées contre des personnes juives ou non-juives et/ou leur propriété, contre les institutions de la communauté juive ou les lieux religieux »

Dans cette petite enquête, nous allons examiner qui est l’IHRA, a-t-elle autorité pour trancher ce débat, cette définition est-elle assez précise sur le plan juridique, y aurait-il des intentions cachées derrière cette controverse ?

1. Qui est derrière l’IHRA ?

D’abord, il faut expliquer qui est l’IHRA. On pourrait croire qu’il s’agit d’une ONG ou d’une respectable association d’historiens. Pas du tout. Il s’agit d’un organe intergouvernemental qui rassemble Israël, les États-Unis,la Grande-Bretagne, la France, la Belgique et vingt-six autres gouvernements du camp occidental. Bref, une minorité de la communauté internationale, une minorité qui se caractérise par son soutien inconditionnel à Israël et par des liens économiques et militaires très importants avec cet État fort controversé. C’est donc un organe où le gouvernement Netanyahou exerce toute son influence. Comme nous allons le constater…Suite de l’article :

https://www.investigaction.net/fr/antisemitisme-pourquoi-y-a-t-il-deux-definitions/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :