Les serviteurs du Diable

Mot à dire

« Les illuminatis », les francs-maçons, les adeptes de la kabbale, les adorateurs du veau d’or, etc… sont les serviteurs du diable. Leurs enseignements et leurs rites ne sont en fait que des insufflements démoniaques par lesquels ils veulent assujettir les nations à leurs pouvoirs maléfiques au nom d’un nouvel ordre mondial satanique.

C’est ce que démontre le livre historique « Des pions sur l’échiquier » du Commander W.G.Carr dont articles ci-après :

http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/02/29/Carr-William-Guy-Des-pions-sur-l-echiquier

https://dzmewordpress.wordpress.com/2018/05/31/des-pions-sur-lechiquier-ou-le-nouvel-ordre-mondial-satanique-en-marche/

Pour résumer, je paraphrase la fameuse citation d’Aldous Huxley (Le Meilleur des Monde) :

« Grâce au contrôle des pensées par la terreur constamment martelée et relayée par des médias et des politiciens complices pour maintenir l’individu dans un état de soumission voulu, nous sommes aujourd’hui entrés dans la plus parfaite des dictatures,celle du Nouvel Ordre mondial une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, dont ils ne songeraient même pas à renverser les tyrans. Système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. »

(1) Voir :

Ahmed Miloud

Meat génération

par Dmitry Orlov.

Pour les élites globalistes qui tentent encore de contrôler votre destin, vous êtes soit du lait, soit de la viande [meat, NdT]. Dès qu’ils ne pourront plus vous traire pour payer vos dettes ou votre loyer, on vous demandera, à vous et à vos enfants, de vous présenter à l’abattoir. Mais vous devez vous porter volontaire pour être trait ou haché menu, sinon, il serait trop difficile de vous transformer de manière efficace et rentable. Par conséquent, il est possible de penser à des façons de rendre trop chère votre exploitation, de sorte qu’ils puissent abandonner l’idée d’essayer de vous utiliser pour s’enrichir davantage et vous laissent en paix.

Le volontariat, dans ce cas, n’est pas entièrement un exercice de votre libre arbitre. Plus probablement, depuis votre plus jeune âge, vous avez été endoctriné dans un certain système de valeurs. Même si vous êtes l’un des rares à avoir conservé une capacité d’esprit critique, il y a de fortes chances que vous ayez été intimidé pour accepter ce système de valeurs sans hésitation. Même les individus volontaires et rebelles ont tendance à ne remettre en question que la mise en œuvre de ce système de valeurs et à dénoncer ce qu’ils considèrent comme de l’hypocrisie ou de l’inaction, mais il est peu probable qu’ils remettent en question ses axiomes fondamentaux, car ce faisant, ils risquent l’ostracisme.

Mais que faire si vous êtes extrêmement indépendant d’esprit et que vous réussissez à voir à travers toutes les apparences soigneusement construites, à briser le charme et à voir votre système de valeurs comme une abomination infernale concoctée diaboliquement par des acteurs eux-même diaboliques dans le but de vous exploiter et vous détruire ? Ce serait sans doute un acte d’individualisme extrême de votre part, qui vous distinguerait du reste du troupeau. Si le système de valeurs qui vous opprime est de nature communiste, alors un tel acte d’extrémisme individuel pourrait inspirer les autres et pourrait, pour le meilleur ou pour le pire, conduire à une expansion locale et temporaire des droits individuels. Mais si votre système de valeurs consacre déjà l’exercice de l’individualisme extrême comme un droit fondamental, alors vous ne seriez qu’une « vox clamantis in deserto » exprimant une opinion individuelle, et impopulaire, comme je le fais actuellement.

Revenons au cœur de l’argument : le système de valeurs qui soutient et permet votre traitement en tant que lait ou viande est appelé « libéralisme mondialiste occidental », et il est condamné. Il s’accroche en Europe occidentale et dans quelques anciennes colonies éloignées, mais sa dernière et ultime redoute sera les États-Unis. Si les élites globalistes perdent les États-Unis, alors cette idéologie toxique sera bel et bien morte. La raison pour laquelle elle est condamnée est que les élites libérales qui ont défendu ce système de valeurs n’ont pas réussi à produire des résultats acceptables pour la population en général. Leur échec est aujourd’hui si flagrant qu’il est peu probable qu’une vague de manœuvres électorales, l’ingérence d’agents israéliens dans des élections étrangères, la manipulation des médias et d’autres technologies politiques puissent être efficaces pour les sauver.

En ce qui concerne les autres pays, les décisions concernant le lait ou la viande sont prises en fonction de l’opportunité géopolitique et économique. Par exemple, les Vénézuéliens souffrent sous un régime de sanctions qui vise à les convaincre de remettre leurs ressources pétrolières aux compagnies pétrolières américaines pour qu’elles les exploitent gratuitement. Pendant ce temps, les Ukrainiens sont poussés à interdire les exportations d’énergie russe afin qu’ils se les gèlent, tout en vendant toutes leurs terres agricoles à des sociétés transnationales, dans le but de dépeupler l’Ukraine et de remettre ses terres à des sociétés agro-alimentaires globales. Il existe de nombreux autres exemples.

En ce qui concerne la population des États-Unis, cependant, la décision concernant le lait ou la viande est prise en grande partie en fonction de la génération à laquelle vous appartenez. Les membres de la génération du baby-boom sont privés [par la Fed, NdT] de leur épargne-retraite qui fixe des taux d’intérêt de plus en plus bas sur les placements à revenu fixe, ce qui oblige les caisses de retraite à investir dans des actifs plus risqués qui perdront toute valeur avec le temps. Les générations intermédiaires sont traitées avec des coûts exorbitants de logement, d’éducation et de soins de santé. Mais avec la génération Millennial, rien de tout cela ne fonctionne parce qu’il n’y a plus rien qui vaille la peine d’être volé. Au lieu de cela, on s’attend à ce qu’ils se pelotonnent sur eux-même et qu’ils meurent. Cela fonctionne très bien : leur espérance de vie est en chute libre en raison du stress chronique, de la dépression, de l’abus de drogues et d’alcool, d’un manque d’espérance généralisé et du désespoir.

Ce n’est pas un accident ; c’est le résultat voulu de jeter l’humanité dans un mixeur en mode « liquéfaction » parce qu’une humanité totalement homogénéisée est plus facile à mouler en formes arbitraires. Le sexe – masculin ou féminin, déterminé par la présence ou l’absence du chromosome Y et des caractéristiques sexuelles primaires et secondaires normales – est remplacé par le terme inventé de « genre » qui n’a aucune base en biologie. Le mariage – une institution qui a évolué dans le but de soutenir les familles composées d’enfants et de leurs parents biologiques, grands-parents et autres parents proches – a été dénaturé pour signifier l’union de deux personnes de n’importe quel sexe, au hasard. Mais alors pourquoi pas trois, quatre ou cinq ? Les garçons qui pensent qu’ils pourraient gagner plus d’attention en jouant à être des filles, et vice versa, sont castrés chimiquement, parfois contre les objections véhémentes de leurs parents.

Les jeunes subissent un lavage de cerveau qui les pousse à acheter comptant un ensemble de croyances qui leur sont imposées comme des articles de foi indiscutables.

  • Le réchauffement anthropique de la planète dû aux émissions de dioxyde de carbone est un problème majeur, vraiment, basé sur des modèles informatiques qui restent à confirmer par des observations à long terme – un processus qui prendra quelques siècles. Peu importe que le temps soit aujourd’hui, et depuis des siècles, beaucoup plus froid qu’il ne l’était en 985 quand Eric le Rouge est parti de la baie islandaise de Breiðafjörður pour s’installer au Groenland – qui était vert à l’époque [comme son nom l’indique]. De plus, peu importe que nous soyons à l’aube de la prochaine période glaciaire, cette période interglaciaire particulière étant déjà bien longue. Par conséquent, les gens devraient vivre dans des maisons mal chauffées, devenir végétariens et voyager à pied. Le vrai problème est la diminution de l’énergie provenant des réserves de combustibles fossiles restantes, mais présenter comme un choix moral les privations qui se produiront inévitablement dans les pays pauvres en ressources fonctionne mieux que de la pure propagande.
  • La planète est surpeuplée et, par conséquent, les gens devraient utiliser la contraception et se faire avorter lorsqu’elle ne fonctionne pas ou, mieux encore, n’avoir que des relations sexuelles orales et anales – pratiques sexuelles actuellement enseignées à Harvard. Peu importe que le Bangladesh soit surpeuplé alors que la Russie et le Canada ne le sont pas – tout le monde doit sauter dans le même mixeur mondial et le régler sur « liquéfaction ». Peu importe que certaines nations, comme la Corée du Sud et le Japon, se dirigent vers l’extinction si les taux de natalité ne s’accélèrent pas – alors que, étonnamment, la Corée du Nord va un peu mieux. Les Canadiens doivent utiliser la contraception parce que le Bangladesh est trop peuplé ? Bien sûr, c’est logique….
  • Les frontières nationales sont une abomination – parce que tout le monde doit être libre – et doivent être ouvertes à tous ceux qui veulent y entrer, afin qu’ils puissent recevoir des soins médicaux et autres prestations aux frais de l’État. Peu importe que nous ayons évolué pour nous occuper surtout des membres de notre famille et des membres de notre propre tribu, et que le fait d’être submergés par une marée d’humanité indifférenciée soit psychologiquement et physiologiquement dommageable, causant des niveaux élevés et constants de cortisol et des dommages dus au stress chronique.
  • Pour ajouter au stress, la tolérance universelle est « de rigueur » : personne ne doit être autorisé à suivre ses goûts et ses aversions et à choisir de ne s’associer qu’avec ceux qu’il trouve sympathiques. Partout où ils vivent, étudient, travaillent et jouent, les gens doivent tolérer joyeusement la présence de tous et de n’importe qui. Bien sûr, des exceptions sont faites pour les riches, qui peuvent exclure de leur environnement ceux qu’ils n’aiment pas. Mais l’intolérance universelle est aussi « de rigueur » : ne pas blâmer « les Russes » – et leur légendaire ours Yogi – est considéré comme tout à fait inacceptable. L’antisémitisme faisait fureur aux États-Unis et en Europe occidentale au début du XXe siècle ; au début du XXIe siècle, c’est la russophobie.

Tout cela soulève naturellement une question essentielle : qui pourrait être si vil et si dérangé au point de produire de tels stratagèmes et de s’en tirer à bon compte ? La réponse est évidente : ces gens doivent être une cabale d’adorateurs du diable. Qu’ils soient une cabale est clair dans la façon dont leur éléments sont choisis. Il s’agit d’une aristocratie bien ancrée avec une structure interne assez stricte. Si l’on examine les deux dernières décennies, on constate que c’est le cas :

  • 1988 : Bush-père, ancien directeur de la CIA, ancien vice-président, déjà membre d’une dynastie politique
  • 1992, 1996 : Clinton-monsieur, un peu de sang frais, mais son vice-président, Al Gore, était un sénateur américain et le fils d’un sénateur/représentant américain.
  • 2000, 2004 : Bush-fils, en 2004, bat Kerry, un sénateur américain et descendant de John Winthrop du Massachusetts qui a été l’un de ceux qui ont lancé la cabale.
  • 2008 : Obama, un peu de sang frais, bat le sénateur McCain, qui a un navire de la marine américaine au nom de son père, un amiral, dont le père était également amiral.
  • 2012 : M. Obama bat Romney, fils d’un gouverneur qui s’était également présenté comme candidat à la présidence et avait été battu par Nixon.
  • 2016 : Trump bat Clinton-madame – l’exception qui prouve la règle.
  • 2020 : Clinton-madame prétend toujours être disponible pour concourir. Il y a également eu des rumeurs dans la presse au sujet de la candidature potentielle d’Obama-madame. Le vice-président d’Obama, Joe Biden, bien que manifestement sénile et impliqué dans un scandale de corruption internationale, est aussi un espoir.

Il en ressort clairement que la cabale de la politique américaine est régie par ses propres règles népotiques qui n’ont rien à voir avec le mérite et que toute suggestion selon laquelle il s’agirait d’une forme de démocratie devrait faire rire à gorge déployée. Alors que M. Clintonmonsieur semble avoir été soigneusement recruté dans la cabale par le biais d’apprentissages politiques et d’appartenances à des sociétés secrètes [Parmi ses professeurs figurent Carroll Quigley. Il reçoit une bourse Rhodes, NdT], M. Obama semble être plus un serviteur qu’un maître – un remplaçant temporaire choisi pour sa populaire couleur de peau qui a simplement fait ce que ses supérieurs, dont Kerry et Clinton-madame, lui ont demandé.

Mais alors, avec Trump, qui ne fait certainement pas partie de la cabale, voyant à quel point la cabale le déteste, une pause s’est produite. Il semblerait que le Diable se soit lassé de cette cabale particulière. Alors que leur pacte avec le Diable était encore solide, il leur permettait de mentir, de voler, de tricher et de tuer en toute impunité. Qu’ils pensent que c’est encore le cas est très clair dans la façon dont ils réagissent à toute accusation : ils sont par définition irréprochables alors que celui qui ose dire du mal d’eux est automatiquement un agent russe.

  • Bush-fils et sa coterie sont restés fidèles à l’histoire selon laquelle des terroristes ont abattu trois grattes-ciel (#1, #2 et #7) en utilisant deux avions pilotés par des terroristes. Quiconque peut compter jusqu’à trois est automatiquement un théoricien du complot. Personne n’est allé en prison pour avoir tué des milliers de personnes.
  • Clinton-madame est par définition irréprochable pour avoir mis des documents classifiés sur un serveur non sécurisé et les avoir transmis aveuglément à une adresse électronique en Chine, ou pour avoir volé la nomination présidentielle à Bernie Sanders. Ce sont les gens qui ont divulgué ces faits qui sont des criminels.
  • Joe Biden n’est par définition pas fautif d’avoir obtenu un emploi lucratif dans une société gazière ukrainienne corrompue pour son fils cocaïnomane, puis d’avoir menacé de suspendre l’aide du gouvernement américain pour forcer le renvoi du procureur qui a tenté d’enquêter sur cette affaire. Ce sont ceux qui ont tenté de rouvrir les enquêtes qui sont les criminels.
  • Clinton-monsieur, qui fumait de l’herbe mais « n’a pas inhalé », qui « n’a pas eu de rapports sexuels avec cette femme », et qui a pris plusieurs vols sur le « Lolita Express » – animé par Jeffrey Epstein, un pédophile condamné qui ne s’est pas suicidé en prison – mais dit qu’il n’a eu de relations sexuelles avec aucune des femmes mineures qui étaient sur place. Pourtant, la fortune politique de cette famille n’est pas encore entièrement perdue, et il semble que le diable soit entièrement à remercier pour ce miracle.

Les pactes avec le Diable sont délicats parce que le Diable est lui-même un grand escroc. Il rira avec vous tant que vous vous amusez, mais il rira de vous dès que votre entreprise deviendra ennuyeuse. Dire au Diable : « Mais on avait un marché ! » ne fera que le faire rire encore plus fort à vos dépens. Avec un peu de chance, la cabale se brisera et disparaîtra avec le temps. Mais les dommages causés au cerveau de nombreuses personnes avec leur système de « valeurs occidentales universelles » prendront probablement un certain temps à guérir, et bon nombre de Millenials – nommée la « Meat » génération – périront sans laisser aucune descendance.

Mais il y a aussi aux États-Unis les bases d’une nation tout à fait différente et saine, composée de gens qui détestent le Diable avec passion et qui ne toucheraient pas aux « valeurs occidentales universelles » même avec une très longue cuillère. Donnez-leurs 50 ans de plus, et tout l’ouest américain des Rocheuses sera peuplé de mormons, tandis qu’une grande partie du Midwest sera peuplée d’anabaptistes (Amish, Mennonites, Hutterites) et une grande partie du Sud par des Mexicains catholiques et des natifs d’Amérique centrale. Le taux de natalité chez les Amish a quelque peu baissé, passant de 8 à 6 enfants par femme. Cellui du reste de la population est tombé en dessous de 2 – bien en dessous du taux de natalité de remplacement. Ceux de ses membres qui croient en l’extinction humaine à court terme obtiendront ce qu’ils souhaitent. D’autres communautés prospéreront en parallèle.

Vos descendants pourraient vivre heureux à leurs côtés, à condition que leurs valeurs soient en accord avec les leurs. La haine ne doit pas avoir sa place dans leur cœur, mais ils doivent aimer leur propre peuple plus que tous les autres et faire passer les intérêts de leur propre peuple avant ceux de tous les autres. Le mariage, pour eux, doit être un vœu solennel fait par un homme et une femme devant leur Dieu dans le but de porter et d’élever des enfants heureux et en bonne santé d’une manière qui les aidera à avoir leurs propres enfants. Ils doivent aussi avoir très peu de tolérance à l’égard de leurs habitudes personnelles complaisantes. Mais pour y arriver, vous devrez trouver un moyen d’empêcher les adorateurs du diable de traire le reste de vos économies et de vous vendre vous et vos enfants pour votre viande.

Source :

https://reseauinternational.net/meat-generation/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s