Les enjeux de la « pandémie », du confinement dément et de l’isolement débilitant

Le coronavirus Covid-19 paralysant le monde

Mot à dire

Réjouissons nous ! Le coronavirus covid19 est une maladie bénie ! Grâce à elle, angines, grippe, rougeole, diabète, cancer, AVC, VIH, arithmie, gastro-entérite, mort subite du nourrisson … ont disparu. Même les accidents de la route sont en voie d’extinction. Voir le site Worldmeters.info spécialisé dans les statistiques mondiales instantanées :

https://www.worldometers.info/fr/

Voir vidéo « Un ex-ministre autrichien » dénonce :

https://youtu.be/TMseRgpj2Es

Ahmed Miloud

Dans une entrevue récente, que nous avons diffusée sur notre webmagazine, le professeur Denis Rancourt  a posé le diagnostic des motifs profonds de cette propagande gouvernementale à la « pandémie », au confinement dément, et  à l’isolement social débilitant.

La question du port du masque, de la vaccination obligatoire, des gestes barrières et de distanciation sociale (sic), de contrôle civil par puce numérique ne sont pas les questions fondamentales de cette crise économique – puis politique – devenue crise sanitaire comme par accident (!?…) Tous ces débats – et ces combats sociaux sont emblématiques de l’ensemble de l’esbroufe au coronavirus (Covid-19) qui en peu de temps s’est transformé d’un problème local (Wuhan, Lombardie, Madrid, Montréal) en une soi-disant « pandémie » virale internationale sous l’égide de l’OMS et de son président funeste.

Depuis des années, partout à travers le monde capitaliste développé et sous-développé, les gouvernements sont confrontés à des contestations radicales de la part de population sous pression – découragée – insécurisée – désorientée – et qui commence à remettre en cause l’autorité de ces États incompétents – chancelants – déviants – ces États sans autre stratégie que d’imposer leur diktat – leur autorité, sans autre tactique que de servir leur maître et de réprimer toute velléité de résistance populaire, surtout si elle est spontanée.

Voilà pourquoi après cette phase de confinement  policier meurtrier – ayant soulevé tant de contestation  (ce que les médias mainstream ont soigneusement dissimulé) il devient si important pour ces États menacés et menaçants de gagner ces échauffourées pour le port du masque futile, grotesque, insignifiant, ou pour imposer les gestes soi-disant barrières sous menace de «reconfinement» débilitant, démoralisant, démobilisant, infantilisant. Puis ce sera la bataille pour la vaccination et la puce obligatoires, etc. Bref, un bras de fer est mondialement engagé entre les larbins politiciens de service et les populations désespérées refusant d’être sacrifiées – formatées – matraquées – masquées – traquées – enfermées – affamées. Voilà au final la signification de cette bataille mondiale entre les peuples, dont Belgrade est un modèle de courage et de résilience, et les gouvernements arrogants – désespérants.

L’État des riches a choisi son terrain de combat et nous, Prolétaires Résistants, refusons de nous soumettre à ses diktats… et nous appelons tous les prolétaires à résister à ces mesures d’entraînement à la guerre que nous ne voulons pas. Aujourd’hui, refuser la guerre c’est refuser les diktats militaires de l’État des riches.

Regardez « Test: niveau de C02 dans les masques »

Source :

https://reseauinternational.net/les-enjeux-de-la-pandemie-du-confinement-dement-et-de-lisolement-debilitant/

Masque et Covid-19. Est-ce utile? Réponse du Professeur émérite Denis Rancourt, chercheur à Ottawa, Canada. Vidéo 51’02 :

Les masques et les respirateurs n’empêchent pas la transmission des virus de des études scientifiques concluantes

https://reseauinternational.net/la-science-est-concluante-les-masques-et-les-respirateurs-nempechent-pas-la-transmission-des-virus/

Voir aussi

Vaccin anti-Covid: les boss des labos ont déjà empoché le jackpot


Alors qu’on n’attend pas de vaccin contre le Covid-19 avant 2021 selon le meilleur des scénarios, les dirigeant·es des start-ups qui sont en train de les développer ont déjà encaissé des profits substantiels.

Selon le New York Times, les hauts cadres des onze principales entreprises de biotech impliquées dans les recherches ont déjà empoché plus d’un milliard de dollars [850 millions d’euros] depuis le mois de mars.

Dans la plupart des cas, ces rémunérations sont liées à des plans de stock-options, dont la valeur s’est envolée en même temps que les cours boursiers de ces firmes –et qui, sait-on jamais, ont été vendues avant que le soufflet n’ait eu le temps retomber.

Le cours de Regeneron, une biotech qui développe un traitement à base d’anticorps contre le coronavirus, a ainsi bondi de 80% depuis le mois de février. Les principaux cadres exécutifs du groupe ont entre-temps revendu les parts dont elles et ils pouvaient se délester, empochant 700 millions de dollars au passage. Son dirigeant, Leonard Schleifer, a ainsi gagné 178 millions de dollars en une seule journée au mois de mai, rapporte le New York Times.

Moderna, qui enchaîne les communiqués de presse vantant les résultats prometteurs des essais de son vaccin, a vu son cours de bourse tripler depuis janvier. Ses dirigeant·es ont encaissé 248 millions de dollars de stock-options.

Profiter de la bulle

Mais le cas le plus emblématique de cette rafle est celui de Vaxart, une biotech d’à peine quinze personnes dont la valeur en bourse a été multipliée par six à la suite de l’annonce de sa participation à un programme gouvernemental d’essai sur un vaccin. Son PDG, Andrei Floroiu, arrivé seulement quelques semaines auparavant et qui avait reçu 4,3 millions de stock-options lors de son embauche, a vu son cadeau de bienvenue passer à plus de 28 millions.

Ces comportements flirtent parfois avec les limites de la légalité: les bénéficiaires des stock-options sont en principe tenu·es de les conserver un certain temps avant de les revendre. Par ailleurs, ces communiqués qui excitent tant les investisseurs et font grimper les cours de bourse jusquà des sommets himalayens reposent bien souvent sur des réalités enjolivées. Vaxart a bien été sélectionnée pour participer à un essai clinique, mais ne fait pas partie des bénéficiaires directes des fonds. Malgré leurs assertions, Moderna, Regeneron, Novavax ou Inovio n’ont pas la moindre preuve concrète qu’elles parviendront à mettre sur le marché un vaccin dans un court délai.

De plus, pas moins de 150 candidats sont en course pour créer ce fameux sérum anti-Covid. À supposer que l’un ou plusieurs d’entre eux parviennent à mettre au point un vaccin efficace et sans effets secondaires, leurs profits potentiels n’atteindront jamais la valeur que leur attribue leur cours de bourse.

Leurs dirigeant·es le savent pertinemment, raison précise pour laquelle elles et ils s’empressent d’encaisser leurs gains, avant que la bulle en vienne à éclater.

Source :

https://korii.slate.fr/biz/vaccin-anti-covid-boss-labos-deja-empoche-jackpot-stock-options-bulle-un-milliard-dollars

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :