Une lanceuse d’alerte signale des cas de stérilisation forcée dans un camp de détention de migrants aux États-Unis

Illustration: Dilek Baykara for The Intercept

Mot à dire

Il y a des pays qui refusent la différence même si cette différence fait parti de leur tissu social. Essayer d’éradiquer une partie d’une population donnée parce qu’on n’en veut pas est un crime contre l’humanité .

Ainsi, il en va pour les États-Unis qui, à l’instar de la Chine à l’égard des femmes Ouïghoures, procèdent à la stérilisation forcée des femmes détenues dans les centres de détention pour immigrées clandestines, comme celui d’Irwin(1)dans l’état de Georgie. Sans les lanceurs d’alerte, ils auraient pu poursuivre leurs pratiques inhumaines.

Dawn Wooten , lanceuse d’alerte, à l’origine de la signalisation des pratiques de stérilisation des femmes détenues au centre d’Irwin en Georgie, Etats-Unis

(1) Voir article ci-dessous.

Ahmed Miloud

Lundi 14 septembre(2020, ndr) , plusieurs groupes de défense (Project South, Georgia Detention Watch, Georgia Latino Alliance for Human Rights et South Georgia Immigrant Support Network) ont déposé plainte auprès du Département de la Sécurité intérieure américain (DHS) après qu’une lanceuse d’alerte, une infirmière appelée Dawn Wooten ayant travaillé dans un centre de rétention d’immigrant·es clandestin·es, a signalé un refus de dépister les personnes détenues pour détecter une éventuelle infection au coronavirus ainsi qu’un nombre «démesuré» d’hystérectomies.

Dawn Wooten travaillait dans le centre de détention d’Irwin County (ICDC), en Géorgie, camp géré par une entreprise carcérale privée appelée LaSalle Correction.

Plusieurs femmes se sont plaintes auprès de Project South de ce qu’il leur semble être un nombre anormal d’ablations de l’utérus. Elles rapportent que beaucoup des femmes qui ont subi cette opérationétaient «confuses»  lorsqu’on leur demandait pourquoi elles l’avaient subie.

«Récemment, une migrante détenue a dit à Project South qu’elle avait parlé à cinq femmes différentes détenues au ICDC entre octobre et décembre 2019 qui avaient eu une hystérectomie, expose la plainte. Ces femmes étaient confuses quand il s’agissait d’expliquer pourquoi elles l’avaient subie.» Cette témoin a confié à Project South qu’elle avait l’impression que celles-ci essayaient «de se convaincre elles-mêmes que tout allait bien se passer», rapporte le site Law & Crime.

Faux prétextes

Selon Dawn Wooten, l’ICDC avait recours à un gynécologue en particulier, en dehors du camp, qui optait quasiment toujours pour l’ablation complète ou partielle de l’utérus de ses patientes détenues. «Toutes celles qu’il voit subissent une hystérectomie –à peu près toutes, explique Dawn Wooten. Ce n’est pas possible que les utérus de toutes ces femmes soient fichus à ce point.» L’infirmière affirme également que beaucoup de détenues à qui elle a parlé lui ont dit ne pas avoir compris pourquoi on les obligeait à subir cette opération. Que certaines des infirmières qui ne parlaient pas espagnol ont obtenu leur consentement «en googlant simplement en espagnol».

La plainte comporte plusieurs récit de détenues, notamment de l’une d’entre elles mal anesthésiée pendant la procédure et qui a entendu le médecin en question dire à l’infirmière qu’il avait retiré le mauvais ovaire par erreur, ce qui a eu pour conséquence de la rendre stérile. Une autre raconte qu’elle devait subir cette opération, et que lorsqu’elle a demandé pourquoi elle était nécessaire, elle a reçu plusieurs réponses différentes.

Lire plus :

Slate.fr

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :