La B61-12, nouvelle bombe nucléaire USA pour l’Italie et l’Europe

Une B61 à différents stades d’assemblage. La composante nucléaire est le cylindre argenté derrière le cône du nez(Wikipédia)
Une B61 sur le point d’être chargée(Wikipédia)

La nouvelle bombe nucléaire B61-12, qui selon le programme du Pentagone remplace à partir de 2020 la B61 déployée en Italie et d’autres pays européens, n’est pas une simple version modernisée de la précédente. C’est une nouvelle arme nucléaire polyvalente, qui remplace, dans l’arsenal nucléaire USA, les bombes B61-3, -4, -7, -10.

  La B61-12 a une tête nucléaire à quatre options de puissance sélectionnables. Au moment du lancement, on choisit la puissance de l’explosion nucléaire en fonction de l’objectif à frapper : par exemple, la plus grande pour détruire une ville entière, en rendant radioactive une vaste zone ; la plus petite pour détruire une seule zone, en provoquant une radioactivité mineure. […]
  La dangerosité de cette nouvelle arme, fruit de la “modernisation” des forces nucléaires étasuniennes, est mise évidence même par le général James Cartwright, ancien chef du Commandement Stratégique des États-Unis, responsable des armes nucléaires : “La modernisation pourrait changer la façon dont les commandants militaires évaluent les risques dérivant de l’emploi d’armes nucléaires”. En d’autres termes, préviennent Cartwright et d’autres experts, “des armes nucléaires de plus petite puissance et plus précises augmentent la tentation de s’en servir, notamment de s’en servir les premiers plutôt qu’en représailles”.

   Confirmation par la Fédération des Scientifiques Américains : “La haute précision et la possibilité d’employer des têtes moins destructrices peuvent amener les commandants militaires à faire pression pour que, dans une attaque, on utilise la bombe nucléaire, sachant que la retombée radioactive et les dommages collatéraux seraient limités”».

Extrait de : L’Europe sur le front nucléaire (chap. 7, in Guerre nucléaire. Le jour d’avant. D’Hiroshima à nos jours, qui nous conduit à la catastrophe et comment. Manlio Dinucci (Guerra nucleare. Il giorno prima. Da Hiroshima a oggi : chi e come ci porta alla catastrofe, Zambon, Milan, 303 pages, 15 euros), traduction Marie-Ange Patrizio, avec une Postface de Bernard Genet (Comité Comprendre et agir contre la guerre, COMAGUER)

Lire plus :

https://www.jacques-tourtaux.com/blog/italie/manlio-dinucci-la-bombe-est-prete-bientot-en-italie.html

Autre article sur le sujet :

https://fr.sputniknews.com/international/201805031036205999-usa-bombe-b61-essais-details/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :