La dictature des nombres

Extrait de l’article

Il y a certains articles que les États-Unis fabriquent aujourd’hui et qui sont demandés ou, si l’on en vient à la réalité, imposés de force aux clients – les systèmes d’armement américains, extrêmement surévalués et à l’efficacité douteuse. C’est ce qui reste du puissant outil industriel américain d’autrefois, qui pouvait produire n’importe quoi, des chaussettes et des combinaisons de cuisine aux excellents avions de combat et commerciaux. Aujourd’hui, cette capacité n’existe plus, puisque c’est la Chine qui est le principal fabricant de biens de consommation dans le monde, et que la seule façon pour les États-Unis de s’assurer un marché pour leurs armes est de conserver l’Europe, c’est-à-dire l’OTAN, comme principal client et vassal. L’OTAN sera heureuse (sinon, les révolutions de couleur sont un bon outil pour convaincre ceux qui ont des doutes) « d’acheter » les armes des États-Unis et la « défense » de l’Europe, mais les États-Unis ont besoin que les Européens croient que des hordes d’Ivans russes à barbe arriérés, qui détestent la démocratie et n’acceptent que deux sexes, sont prêts à bondir pour priver l’Europe de ses valeurs préférées de dépravation sexuelle totale, de ses villes, également connues sous le nom de cloaques multiculturels sales et d’une économie en déclin pour les raisons que seuls les Américains connaissent, alors que les Russes dans leur grande majorité, en particulier les jeunes Russes, ne veulent pas s’identifier comme Européens.

Donc, pour convaincre ces 447 millions de résidents de l’UE qu’ils ont besoin de la protection et des armes des États-Unis, les États-Unis ont besoin que la Russie s’engage dans la guerre en Ukraine et si cela doit se terminer par la destruction totale, et ce sera le cas si la Russie le décide vraiment, des forces armées ukrainiennes et, probablement, de l’État ukrainien, qu’il en soit ainsi. Les Américains ne se sont jamais vraiment souciés de savoir combien d’aborigènes mourraient, tant que cela servait les intérêts des États-Unis. Ou, si l’on veut, un état de la condition américaine, qui se détériore régulièrement parce que non seulement les États-Unis ont de moins en moins de substance, c’est-à-dire de valeur ajoutée élevée, à vendre au monde, mais la formation du monstre économique et militaire de l’Eurasie fait passer les États-Unis de leur statut autoproclamé, grossièrement exagéré pour commencer, d’hégémon mondial au statut, au mieux, d’un des rares gros bonnets de la planète. Au pire, les États-Unis sont écartés de l’Eurasie en tant que concurrent viable et sont relégués au statut de puissance régionale – toujours puissants par rapport à leurs voisins continentaux mais n’ayant aucune chance d’atteindre ce deuxième nombre de 4,67 milliards. C’est une grosse partie de la population et des clients.

Imaginez maintenant que les États-Unis perdent l’UE. Soudain, 4,67 milliards deviennent 4,67 milliards + 447 millions = 5,117 milliards, soit 65% de la population de la Terre. Il s’agit d’une énorme majorité de la population mondiale et, surtout, d’une population dont une grande partie peut payer pour des biens, contrairement à ce qui se passe avec la gigantesque population de l’Afrique. De plus, cette population est concentrée dans une seule masse continentale qui est isolée des États-Unis par deux océans. Les États-Unis ne peuvent pas laisser se produire cette consolidation du marché et la perte de l’Europe, qui selon la pensée de Washington, équivaut à une capitulation. Les États-Unis doivent donc s’accrocher à l’UE, ou à ce qu’elle deviendra une fois qu’elle s’effondrera inévitablement, et l’OTAN reste le seul outil permettant de soumettre les faibles européens.

Article à lire ici :

https://reseauinternational.net/la-dictature-des-nombres/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :