Regardez « À bas votre loi contre les musulmans ! » sur YouTube

Mot à dire

Dans un article du 08/12/2020, le Time dénonce la loi sur le séparatisme qui vise principalement les musulmans à l’instar de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon devant l’Assemblée Française dans la vidéo ci-dessous.

« Des débats incessants sur le foulard aux polémiques autour des cours de natation réservés aux femmes en passant par le ministre de l’Intérieur feignant d’être choqué devant les « allées ethniques » des supermarchés, les habitudes banales de la vie musulmane sont présentées comme des exemples d’un « séparatisme » que l’État associe au terrorisme rapporte Le Time. Il rapporte aussi que « dans un rapport de l’année dernière intitulé « Discrimination contre les musulmans : l’État doit réagir », Amnesty International a dénoncé « un climat hostile et un discours discriminatoire » à l’égard des musulmans, soulignant un discours du ministre de l’Intérieur dans lequel il énumérait des libertés religieuses très fondamentales, notamment la prière, le jeûne et se laisser pousser la barbe comme « signe de radicalisation. »

En réalité, cette loi sur le « séparatisme » est de l’islamophobie institutionnalisée.

Caricature de Carlos Latuff sur l’islamophobie

La France est toujours hantée par son passé colonial. La loi sur le séparatisme dont traite cet article fait penser au décret Cremieux. Un peu d’histoire sur ce décret :
Le décret Crémieux (du nom d’Adolphe Crémieux) est le décret no 136 qui attribue d’office en 1870 la citoyenneté française aux « Israélites indigènes » d’Algérie, c’est-à-dire aux 35 000 « juifs »du territoire. Il est complété par le décret no 137 portant « sur la naturalisation des indigènes musulmans et des étrangers résidant en Algérie » : pour ce qui les concerne, la qualité de citoyen français n’est pas automatique puisqu’elle « ne peut être obtenue qu’à l’âge de vingt et un ans accomplis » et sur leur demande. En pratique, selon l’historien Gilles Manceron, la naturalisation n’est que rarement attribuée aux indigènes musulmans qui restent sous le régime de l’indigénat. Une loi similaire de naturalisation massive et automatique, portant cette fois sur les étrangers résidant en Algérie, est promulguée le 26 juin 1889.

Les décrets nos 136 et 137 sont pris à Tours en Conseil du Gouvernement de la Défense nationale le 24 octobre 1870, signés d’Adolphe Crémieux (député de Paris et ministre de la Justice), Léon Gambetta (député de la Seine et ministre de l’Intérieur), Alexandre Glais-Bizoin (député des Côtes-du-Nord) et Léon Fourichon (député de la Dordogne et ministre de la Marine et des Colonies). Ils sont publiés au Bulletin officiel de la ville de Tours le 7 novembre 1870.(Wikipédia).
Question : les citoyens français musulmans et des banlieues conserveront-ils leur nationalité ?

Ahmed Miloud

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :