Umm… Sommes-nous les méchants ?

Mon grain de sel

Pour comprendre l’autorisation de Meta Facebook/Instagram aux appels à la mort de Russes et de dirigeants russes, il faut se rappeler l’autre appel aux juifs fait par leur coreligionnaire Volodymyr Zelensky, président de l’Ukraine, pour l’aider contre les Russes. Mark Zuckerberg, son autre coreligionnaire, propriétaire de Meta/Facebook/Instagram/Wathsap, a donc répondu à sa doléance en autorisant la diffusion des appels à la mort des Russes comme le montre l’article ci-dessous.

Le nazisme a été aussi appelé à la rescousse En effet, je cite , »le 25 février, le site The Intercept révélait déjà que l’éloge du Régiment Azov, constitué de néonazis ayant choisi de se battre aux côtés de l’Ukraine, était lui aussi temporairement autorisé(à appeler à la mort des Russes, ndlr)après avoir fait partie des propos bannis par la modération des plateformes de Meta. »

Ahmed Miloud

Par Caitlin Johnstone.

Reuters rapporte que Facebook et Instagram autorisent désormais les appels à la mort de Russes et de dirigeants russes en dérogation aux conditions de service des plateformes relatives aux discours haineux en raison de la guerre en Ukraine :

« Meta Platforms autorisera les utilisateurs de Facebook et d’Instagram dans certains pays à appeler à la violence contre les Russes et les soldats russes dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine, selon des courriels internes vus par Reuters jeudi, dans un changement temporaire de sa politique relative aux discours haineux ».

Twitter a également modifié ses règles contre l’incitation et les menaces de mort dans le cas des dirigeants et des militaires russes, comme l’explique Ben Norton ici pour Multipolarista.

Le mois dernier, nous avons également appris que Facebook autorise désormais les utilisateurs à faire l’éloge du bataillon néonazi ukrainien Azov, une décision qui est sans doute la chose la plus libérale qui soit.

Exclusif : Facebook autorise temporairement les publications
appelant à la violence contre les Russes et à la mort de Poutine

Partout, les institutions occidentales rejettent tout ce qui concerne la Russie avec un tel degré de xénophobie que quiconque est né après les années 1800 devrait être vraiment choqué. Tout, des athlètes russes aux musiciens russes, en passant par les films produits en Russie, les compositeurs russes, les programmes russes sur Netflix, les conférences sur les auteurs russes, les restaurants russes, la vodka russe, les chats élevés en Russie, les arbres russes et les plats qui sonnent un peu trop « Poutine », a été annulé à des degrés divers dans le monde occidental.

Normalement, lorsque les États-Unis et leurs alliés sont impliqués dans une guerre, ils font au moins semblant de croire qu’ils n’ont que de la bonne volonté pour le peuple de la nation ennemie, affirmant qu’ils ne s’opposent qu’à leurs dirigeants oppressifs. Avec la Russie, c’est un rejet complet de toute la culture, de toute l’ethnie. Il s’agit d’une promotion généralisée de la haine pour le peuple russe en raison de ce qu’il est.

Ce sont ces gens qui sont frappés par des sanctions économiques écrasantes, tandis que les experts occidentaux proclament qu’« il n’y a plus de Russes “innocents” ou “neutres” » et se demandent « à quel moment vous tenez un peuple responsable d’avoir mis un despote malfaisant au pouvoir ». Et ce, alors même que le peuple russe est arrêté par milliers lors de manifestations contre la guerre, ce qui fait honte à notre propre société occidentale qui, depuis le 11 septembre 2001, a généralement dormi pendant les guerres, alors que nos armées ont tué des millions de personnes.

Et tout cela pour une guerre que l’empire occidental a sciemment provoquéepresque certainement planifiée à l’avance, et qui semble faire tout son possible pour qu’elle se poursuive. Dave DeCamp d’Antiwar rapporte que Washington ne s’engage toujours pas à ce jour dans une diplomatie sérieuse avec Moscou sur ce conflit, préférant étrangler économiquement la Russie et déverser des armes en Ukraine pour rendre la guerre aussi douloureuse et coûteuse que possible. Il se trouve que ces deux préférences complètent parfaitement l’objectif d’hégémonie planétaire unipolaire de l’empire américain.

Pendant ce temps, l’ensemble de la classe politique et médiatique occidentale semble faire tout ce qu’elle peut pour transformer cette guerre régionale par procuration en une troisième guerre mondiale très rapide et radioactive. Les appels à une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine, qui nécessiterait d’attaquer directement l’armée russe et de risquer un échange nucléaire dans l’escalade qui en résulterait, sont désormais omniprésents. Les affirmations selon lesquelles des agressions militaires plus directement conflictuelles contre la Russie ne déclencheront pas de guerre nucléaire (ou que le risque en vaut la peine de toute façon) sont de plus en plus courantes dans la presse occidentale. Les démocrates réclament le sang russe tandis que des républicains comme Tom Cotton et Mitt Romney attaquent les démocrates pour leur manque d’agressivité et d’escalade dans ce conflit, créant ainsi une dynamique effrayante où les deux partis tentent de se surpasser pour marquer des points politiques et où personne n’appelle à la désescalade et à la détente.

Par chance, les responsables américains ont également choisi ce moment précaire de la corde raide nucléaire comme étant le moment idéal pour commencer à lancer des accusations selon lesquelles la Russie prépare une attaque biologique, qui pourrait être un faux drapeau imputé à l’Ukraine ou aux États-Unis. Cela coïncide avec l’aveu de Victoria Nuland devant la Commission des Affaires étrangères du Sénat, selon lequel l’Ukraine dispose d’« installations de recherche biologique » dont les États-Unis sont « assez inquiets » qu’elles puissent finir par « tomber entre les mains des forces russes ».

Tout cela s’ajoute à la vague sans précédent de censure autoritaire qui déchire l’empire centralisé aux États-Unis, alors que nos dirigeants s’efforcent d’étouffer les voix dissidentes dans le monde entier. Il est certainement intéressant que la lutte pour la liberté et la démocratie exige autant de censure, de bellicisme, de xénophobie, de propagande et de soif de sang.

C’est presque suffisant pour se demander : sommes-nous les méchants ?

C’est presque suffisant pour se demander : sommes-nous les méchants ?

Bien entendu, j’essaie seulement de marquer un point ici. Les luttes de pouvoir géopolitiques ne sont pas disputées par des camps opposés de héros et de méchants comme dans un film de super-héros Marvel, bien que vous ne le sachiez pas à cause de l’adoration de Volodymyr Zelensky et de la posture bien-pensante des occidentaux traditionnels sur cette guerre. Vladimir Poutine n’est pas Peter Parker, mais Zelensky et Biden non plus, ni aucun des autres gestionnaires d’empire qui supervisent cette campagne visant à écraser tous les challengers à la domination mondiale des États-Unis.

La structure de pouvoir vaguement centralisée autour des États-Unis est sans aucun doute la plus dépravée et la plus destructrice de la planète. Personne d’autre n’a passé le XXIe siècle à mener des guerres qui ont tué des millions de personnes et déplacé des dizaines de millions d’autres. Personne d’autre n’encercle la planète avec des bases militaires et ne travaille à détruire toute nation sur terre qui lui désobéit. Pas la Russie. Ni la Chine. Personne.

L’hypocrisie, la malhonnêteté et le caractère factice de toute cette chanson et cette danse à propos de l’Ukraine est l’une des choses les plus détestables dont j’ai jamais été témoin. Plutôt que de s’engager dans un activisme Instagram avec des photos de profil bleues et jaunes critiquant sans risque un dirigeant étranger dans un pays lointain qui n’a rien à voir avec nous, peut-être serions-nous mieux servis par un peu plus d’introspection, et par une position un peu plus difficile : un examen intense de la corruption et des abus qui sévissent dans notre propre société.

Source : Caitlin Johnstone

Traduction Réseau International

Via

https://reseauinternational.net/umm-sommes-nous-les-mechants/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :