Ukraine : Sergueï Lavrov face aux journalistes occidentaux (conférence de presse)

Serguei Lavrov :
J’ai mentionné le principe clé approuvé au sommet à l’OSCE et dans les relations Otan-Russie. Chaque pays a le droit de choisir ses alliés. Sachant qu’aucun État ne peut renforcer sa sécurité au détriment de la sécurité d’un autre pays. Aucune organisation n’a le droit de revendiquer un rôle dominant dans l’espace euro-atlantique, ce que fait activement l’Otan. Le renforcement de la sécurité de l’Occident au détriment de la sécurité de la Russie est déjà sur toutes les lèvres. On nous dit: « ne vous inquiétez pas, l’adhésion de l’Ukraine ou d’un autre pays à l’Otan ne créera aucune menace pour la Russie. » Pour quelle raison l’Occident décide à notre place ce qu’il faut à notre sécurité? Tout comme les Américains décidaient pour l’Allemagne et pour l’Europe ce qu’il faut pour garantir la sécurité énergétique de l’UE, car cette sécurité sera garantie par les livraisons de gaz naturel liquéfié américain bien plus cher.

Le fait est qu’on nous écoute, mais on ne nous entend pas. On cherche à nous imposer leur vision de savoir comment il faut vivre en Europe.

Cela fait penser à des parallèles. A leur époque, Napoléon et Hitler se fixaient pour objectif d’assujettir l’Europe. Maintenant, elle a été assujettie par les Américains. L’Otan ne suscite aucune question, quand à l’Europe, on lui a montré sa place. L’histoire du gazoduc Nord Stream 2 a clairement montré quelle était la place de l’UE sur la scène mondiale. Elle a été forcée et c’est tout. On entend actuellement des discussions et des exigences des capitales occidentales. Une image hollywoodienne fait son apparition sur la scène mondiale: il existe le mal absolu et le bien absolu incarné par une personne qui est le scénariste de ce « film d’action ». C’est regrettable.

Je suis certain que cette hystérie passera. Nos partenaires occidentaux finiront par se calmer. Nous sommes toujours prêts au dialogue à une seule condition – uniquement dans l’équité, le respect et la prise en compte des intérêts réciproques.

Le Cri des Peuples

Interview de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, aux chaînes RT, NBC News, ABC News, ITN, France 24 et China Media Group, Moscou, 3 mars 2022.

Question: Eu égard aux récents événements, avant tout sur le terrain, la situation évolue constamment avec une pression par les sanctions sans précédent contre la Fédération de Russie. La position de la Russie a-t-elle changé? Est-ce que le monde entend la Russie? Comment voyez-vous les négociations qui se déroulent en Biélorussie? Que faut-il attendre du prochain cycle?

Sergueï Lavrov: C’est une approche complexe. Vous avez mentionné plusieurs thèmes. Je suis certain que le monde écoute la Russie. Difficile à dire pour l’instant dans quelle mesure on nous entend. La plupart comprennent de quoi il s’agit, mais sont contraints de se soumettre à un diktat très ferme et brutal.

Voir l’article original 6 818 mots de plus

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :