L’Apocalypse finalement ?

par Batiushka.

De toute évidence, la seule chose certaine en Ukraine, c’est que l’agression occidentale est « pilotée » de manière centralisée depuis le Pentagone et Bruxelles. Les contre-attaques actuelles des forces de Kiev guidées par l’OTAN, dirigées par des mercenaires occidentaux et armées par l’Occident autour de Kharkiv, Kherson et ailleurs dans l’est de l’Ukraine contre les Alliés, les nouvelles attaques de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie, les nouveaux exercices des forces spéciales dans le sud de la Moldavie, la nouvelle menace de guerre contre la Russie de la part de la Géorgie « par référendum », la nouvelle déloyauté du dirigeant kazakh à l’égard de la Russie, les nouvelles frictions à la frontière entre le Tadjikistan et le Kirghizistan le 14 septembre, les attaques constantes contre la Russie et les Russes dans les États baltes et toutes les paroles et actions ultra-agressives des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne à l’égard de la Russie ne sont pas le fruit du hasard. Ils ont conduit certains à prédire une troisième guerre mondiale imminente et un holocauste nucléaire.

En Ukraine, la guerre a été intensifiée par l’Occident. Depuis mars, tout le monde a bien compris qu’il ne s’agit pas d’une guerre entre la Russie et l’Ukraine, mais d’une guerre par procuration entre la Russie et l’Occident. L’Ukraine est simplement le champ de bataille et l’excuse pour l’agression occidentale. En effet, maintenant que la plupart de l’élite de l’armée de Kiev est morte, handicapée ou capturée, ce sont les mercenaires occidentaux et les forces spéciales de l’OTAN, en uniforme ukrainien, qui se battent.

Chaque fois que l’agressivité de l’Occident s’intensifie, la Russie fait de même. La menace des États-Unis de fournir des missiles balistiques ATACMS d’une portée de 300 km ne fera qu’aggraver le conflit. La Russie, qui a fait preuve d’une remarquable retenue jusqu’à présent, a été obligée pour la première fois d’attaquer certaines infrastructures générales, des centrales électriques, des lignes ferroviaires, des routes. Bientôt, l’Ukraine centrale et occidentale, jusqu’ici essentiellement intacte et pacifique, hormis la destruction de quelques installations militaires, pourrait être prise pour cible. Peut-être que les satellites espions américains au-dessus de l’Ukraine seront également visés. Les États-Unis l’auront provoqué eux-mêmes.

Est-ce là ce que veut l’Occident ?

Le fait est que la plupart des pays du monde soutiennent la Russie, notamment la Chine. L’Occident pensait-il vraiment, lorsqu’il a forcé la Russie à libérer l’Ukraine russe du génocide le 24 février, que le gouvernement russe n’avait pas prévu tous les scénarios d’attaque occidentaux ? Ils ont eu huit ans pour se préparer et s’attendaient à tout cela. Le 14 septembre, la porte-parole du gouvernement russe, Maria Zakharova, a souligné sur Radio Sputnik que :

« Rendre les pays occidentaux totalement dépendants, les forcer à continuer d’apporter une aide aussi importante au régime de Kiev, c’est les brûler par le feu… Imaginez, on propose de faire cela à des États qui réfléchissent actuellement à la manière dont ils pourront survivre à l’hiver… parce que… les professeurs de Washington ont dit à l’Union européenne comment vivre et quoi faire. Et maintenant, les pays développés sont en même temps tombés au niveau des pays sous-développés qui ne savent pas comment se chauffer. »

La possibilité que le conflit en Ukraine puisse devenir nucléaire n’a été évoquée que par des journalistes occidentaux et dès mars 2022. En quête de sensationnalisme, les mercenaires-journalistes se devaient de le dire. Or, la Russie n’a jamais eu l’intention d’utiliser l’arme nucléaire, si l’Occident insiste…, comme l’a dit le président Poutine il y a quelques semaines (je donne une traduction libre) : « Vous n’avez encore rien vu ». (littéralement : « Nous n’avons toujours pas commencé »). Allez-y, poussez l’ours un peu plus loin, mais à vos risques et périls.

L’Occident ne comprend toujours pas que ce conflit est une guerre existentielle pour la Russie. La Crimée, le Donbass et le reste de l’Ukraine orientale font partie intégrante de la Russie. Elle ne les abandonnera jamais, tout comme les États-Unis n’abandonneraient pas la Californie, la Virginie ou la Floride. Et ils ne permettront à aucune région d’Ukraine de constituer une menace militaire, nucléaire ou biologique pour la Russie, simplement parce que des membres du régime américain installé de force à Kiev ont été payés pour accepter cela. Les États-Unis le permettraient-ils au Canada ou au Mexique ? La Russie ne va pas céder à cause de quelques mercenaires et armes de l’OTAN. Si l’Occident tente d’effacer la Russie de la surface de la Terre, la Russie fera de même à l’égard de l’Occident. Et elle a des partisans dans le monde entier. Attendez que la Chine reprenne Taïwan, comme elle s’apprête à le faire.

Même ceux qui vivent sur la planète Fantasy, également appelée planète Neocon, doivent le voir. La Russie donnera autant qu’elle recevra, et même plus, puisqu’elle en a les moyens.

La raison ou la folie l’emportera-t-elle ? J’espère la raison, mais je crains la folie. La stupidité humaine est sans limite.

Source : The Saker

Via

https://reseauinternational.net/lapocalypse-finalement/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :