Du règne de la terreur virale au règne par la terreur gouvernementale

La « pandémie » du coronavirus a remis sur le devant de la scène la terreur de la mort. Le règne de la mort. Mais aussi la mort du règne. Aujourd’hui, la société est terrifiée. Par la grâce des médias tout-puissants, la terreur a été instillée dans tous les pays, les foyers, les cœurs. La terreur de la mort s’est insinuée dans les moindres interstices de la vie. La terreur gouverne l’existence. Nous sommes rentrés dans l’ère de la terreur. La terreur de l’État, du policier. La terreur du chômage, de la pénurie, de la misère. La terreur du virus. La terreur de la mort a envahi le monde entier. (La photo ci-haut montre la terreur policière étatique frapper à la porte d’un citoyen sympathique soupçonné d’être malade du Covid-19 (!!!). Cette photo date du 4 mai 2020).

Dans cette société individualiste, chaque personne était perçue comme un obstacle à l’épanouissement de la liberté de chacun, une menace au développement effréné des désirs égoïstes et égotiques de chacun. L’esprit de coopération collectif avait été pulvérisé depuis longtemps par le capitalisme concurrentiel. Aujourd’hui, avec la crise sanitaire du Covid-19, tout se passe comme si le capitalisme en putréfaction, en proie à la contestation sociale collective, confronté au retour de l’esprit de fraternité exprimé dans les récents mouvements de lutte massive portés par des individus en quête d’idéaux communautaires et fédératifs universels, avait besoin de cette « pandémie » pour pérenniser le règne de son système individualiste. Le règne du chacun-pour-soi. Le règne du chacun-chez-soi. Loin des agitations politiques et sociales cultivées avec passion ces récentes dernières années par l’humble humanité opprimée régénérée, soulevée contre un système sanguinaire et dégénéré.

⁸Contre tout l’élan de solidarité et l’esprit collectif de lutte, ces dernières années en pleine fermentation, il n’y a pas mieux que la politique de la propagation de la terreur pour briser cette dynamique coopérative révolutionnaire mondiale. D’Alger à Paris, de Beyrouth à Hongkong, jamais l’espace public n’avait été occupé concomitamment avec autant d’ardeur révolutionnaire, de détermination énergique de transformation sociale, de résolution de bouleversement politique, de volonté populaire d’émancipation humaine. Jamais la mort du règne des puissants n’avait été exprimée avec autant d’exaltation populaire. Jamais les puissants n’avaient entrevu la mort de leur pouvoir avec autant de terreur. Mais, à la faveur de l’apparition du coronavirus, les gouvernants ont décidé de prendre leur revanche. De défendre leur ordre établi, leurs intérêts, leurs privilèges, même au moyen de la terreur. De la propagation du coronavirus, illustrée par leur absence de réaction anticipatrice et leur incurie gestionnaire sanitaire. À croire que la propagation de l’épidémie arrange leurs affaires, sert leurs intérêts.

En période de fin de règne des classes dirigeantes, comme le vit actuellement la bourgeoisie en proie à l’effondrement de son système économique, la terreur est un adjuvant indispensable pour perpétuer leur domination vacillante. Et l’apparition du coronavirus est l’occasion inespérée pour impulser ce mouvement de terreur généralisé, prémices de la transition vers le totalitarisme étatique.

Aujourd’hui, à la faveur de la « pandémie », on assiste à la mutation de la démocratie libérale en « tyrannie sanitaire », avec comme objectif l’édification de l’État capitaliste totalitaire présenté, dans ce contexte de crise et de terreur, comme le sauveur suprême.

Lire la suite :

https://reseauinternational.net/du-regne-de-la-terreur-virale-au-regne-par-la-terreur-gouvernementale-2/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

2 commentaires sur « Du règne de la terreur virale au règne par la terreur gouvernementale »

  1. Quand on veut parler de vérité, de Dieu unique et de l’islam comme meilleure religion, on envoie toutes les autres idéologies et tout ce qui n’est pas musulman aux enfers. Vous osez parler de liberté et les textes de la religion que vous honorez pilule de versets qui légalisent l’esclavage et l’exploitation de l’homme par l’homme. Comment pouvez-vous expliquer cette contradiction abjecte????????

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :