La pseudo-science tue la vraie

Mot à dire

L’article dont extrait ci-dessous pose les questions liées au réchauffement climatique et à la crise sanitaire mondiale engendrée par le coronavirus. Pour les élites autoproclamées du monde, c’est une occasion de procéder au Great Reset(la grande réinitialisation)comme l’a affirmé Klaus Schwab, fondateur du forum de Davos et auteur du livre du même nom. Cette réinitialisation pourrait aller jusqu’à la réduction de la population mondiale à laquelle aspire l’élite mondiale, car, par manque de travail et de débouchés, les gens seraient inutiles comme l’a clamé haut et fort l’un d’eux, du nom de Laurent Alexandre, énarque et fondateur de Doctissimo(voir vidéo ci-dessous).

A ce propos, il est utile de rappeler quelques citations :

Dans « Crimes et Châtiments », Dostoïevski écrit :
« Il avait rêvé que le monde entier était condamné à devenir la victime d’un fléau inouï et effrayant qui venait d’Asie et envahissait l’Europe. Tous devaient y succomber, excepté certains élus, fort peu nombreux. »
Plus loin, Dostoïevski écrit :

« Des incendies s’allumèrent, la famine apparut. Le fléau croissait en intensité et s’étendait de plus en plus. Tout et tous périrent. Seuls, de toute l’humanité, quelques hommes purent se sauver, c’étaient les purs, les élus, destinés à engendrer une nouvelle humanité et une nouvelle vie, à renouveler et à purifier la terre : mais personne n’avait jamais vu ces hommes, personne n’avait même entendu leur parole ni leur voix. »
DostoïevskiCrime et Châtiment, pp. 657-658 (classiques.uqac.ca)

Ahmed Miloud

Extrait de l’article

Dans la fausse science, ce qui est considéré comme vrai à un instant donné devient immuable et l’expérience cruciale n’est plus nécessaire. C’est ainsi qu’est née, encouragée par certains intérêts financiers qui ont compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer de la taxation du carbone, la loi sur la transition énergétique et les accords internationaux pour « sauver la planète ».

La religion de l’Homme mauvais qui tue la planète

C’est devenu un dogme. Même s’il est exact que certaines pratiques nuisent à l’environnement et à la faune, et il est souhaitable qu’il y soit mis un terme, cela n’est pas de nature à « tuer la planète ».

Mais ce dogme présente un avantage, c’est qu’il entretient la peur de l’avenir. Car nous vivons tous sur cette planète et la disparition de la vie à sa surface nous condamnerait en même temps qu’elle.

Si l’Homme est mauvais, s’il tue la planète, il faut à tout prix éviter sa prolifération. Manque de chance, les progrès réalisés dans le siècle dernier, notamment en matière de santé, d’agriculture et plus généralement de préservation de la vie font que nous sommes de plus en plus nombreux et, fait aggravant, que nous vivons de plus en plus longtemps.

Si nous nous plaçons dans l’optique de l’élite qui prétend diriger le monde, certaines choses apparaissent assez clairement. Les gains en matière de productivité, la numérisation croissante se substituant progressivement à la réflexion, voire à la mémoire humaine, la robotisation pouvant effectuer une multitude de tâches répétitives jusque-là confiées à des humains, font que la présence de l’homme dans de nombreux processus économiques ne se justifie plus.

La conférence des 8/10èmes

Elle s’est tenue à San Francisco en 1995. Cela fait plus de 25 ans. Elle portait sur l’employabilité de la classe productive en 2050. Trois jours de réflexion entre soi ont permis à cette élite mondiale de fixer le cadre de l’évolution prévisible de cette employabilité. Le résultat est sans appel. D’après eux, seuls 20% des gens de cette classe conserveront un emploi. La question subsidiaire arrive immédiatement : quid des autres ? Le rapporteur, Zbignew Brezinzski, répond presque du tac au tac : les autres auront droit au « titytainment » mot composé inventé pour la circonstance, qui signifie qu’ils auront le « tit» (sein maternel) où on retrouve l’idée du salaire universel et le « tainment » qui vient de l’entertainment  (distractions sous forme de jeux télé).

On se doute un peu qu’il ne s’agit que d’une situation « transitoire » mais que ces gens-là, n’étant plus économiquement justifiés et, de surcroît, nuisibles pour la planète, pourraient avoir un sort beaucoup plus néfaste.

Or, l’actualité nous ramène vers cette problématique. La crise du COVID, par certains cotés, peut fournir une sorte d’accélération de l’Histoire. En payant une partie de la population pour rester chez elle et en la confinant devant la télévision, est-ce une pure coïncidence ou bien une démarche calculée pour simuler les conditions prévues par la conférence de 1995 ?

Article à lire ici :

https://reseauinternational.net/comment-la-pseudo-science-tue-la-vraie/

Publié par ahmedmiloud

Retraité aime internet,débats,culture."La religion agréée par Allah,Le Dieu Unique, est l'Islam". Tout d'abord bienvenue sur mon blog. Vous y trouverez différents sujets qui pourraient vous intéresser, des réponses à certaines questions existentielles et surtout certaines choses qu'on essaie de vous cacher . Osez crier votre vérité même si elle blesse et ne courbez pas l'échine devant l'adversité. Ma devise : "Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité."(Ahmed Miloud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :