Qui a créé Al Qaeda et Daech ?

Une « question bête » qui préoccupe les Français : Mais qui a donc créé « AL QAEDA » et « DAESH » ?

La question sur le « terrorisme islamiste » que ni Hollande, ni Valls, ni Sarkozy, ni Juppé, ni Le Pen, ni Bayrou, ni consorts n’expliquent jamais au peuple français…

La tragique tuerie de Nice a conduit les habituels ténors de la politique française ayant le monopole d’accès aux grands médias (en particulier Hollande, Valls, Sarkozy, Juppé et Mme Le Pen) à prendre des airs martiaux.

C’est à qui s’indignera le plus fort que « les terroristes nous ont déclaré la guerre ».

C’est à qui fera la dernière surenchère dans la privation des libertés publiques et dans l’accroissement drastique de la surveillance des Français.

C’est à qui annoncera le plus vite qu’il faut passer de l’état d’urgence à l’état de siège, qu’il faut augmenter massivement les bombardements en Syrie, qu’il faut traquer toute trace de « radicalisation » à l’école, sur les réseaux sociaux, etc.

Mais, chose étonnante, il ne se trouve aucun responsable, parmi ceux conviés constamment sur les ondes, pour se poser et pour répondre à cette question toute bête qui est la première à venir à l’esprit de tout citoyen normalement constitué : au fait, qui a donc créé le « terrorisme » qui ravage les pays occidentaux, et tout spécialement la France ?

Qui est à l’origine de la création d’Al Qaeda et de Daesh ?

Soudain, les matamores de la « lutte contre le terrorisme » deviennent muets.

Tous les Lagarde, Lemaire, Fillon, Pécresse, Guaino, Leroux, Chatel, Kosciusko-Morizet, Cambadélis, Macron, Montebourg, Philippot, Maréchal-LePen, Collard, Dupont-Aignan, Cosse, Placé et autres « lieutenants » sont également frappés de mutisme face à cette « question bête ».

Et les journalistes censés les interroger éludent également cette question !

Raison de plus pour appeler un chat un chat et pour rappeler ici qui est à l’origine de la création d’Al Qaeda et de Daesh, et de cette flambée de terrorisme qui ensanglante la France et d’autres pays occidentaux.

Pour éviter que les chiens de garde habituels (du type BHL, Rudy Reichstadt ou Ornella Guyet alias Marie-Anne Boutolleau) ne taxent l’UPR de « complotisme » ou de « conspirationnisme », je me limiterai à rappeler ci-dessous les déclarations et les analyses de quelques-uns des meilleurs spécialistes de la question, à commencer par certains des plus hauts dirigeants américains.

À la lecture de ce qui suit, on ne peut qu’être frappé par le mutisme complet de tous les responsables politiques français sur la VRAIE origine de ce « terrorisme » qu’ils prétendent combattre.

Hollande, Valls, Sarkozy, Juppé et Mme Le Pen jouent les fiers-à-bras, certains d’entre eux n’hésitant pas à verser dans l’amalgame et à montrer du doigt de façon générale tous les immigrés et tous les musulmans comme source de nos maux.

Mais ils sont en réalité terrorisés par ceux qui ont créé Al Qaeda et Daesh.

François ASSELINEAU
19 juillet 2016
———————–

NOTA : Par scrupule intellectuel, je distinguerai néanmoins Jean-Luc Mélenchon des autres car il est, à ma connaissance, le seul des responsables politiques français conviés dans les grands médias à avoir laissé percer – bien timidement cependant – un bout de la vérité. Ce fut le 7 octobre 2015 sur France 2.

Qui a créé AL QAEDA ?

Al Qaeda a été une création américaine, décidée par l’administration Reagan.

Cette information est de notoriété publique et a notamment été confirmée explicitement par Hillary Clinton en personne dans
cette vidéo sur YouTube :

Ceci est confirmé entre autres par cet article (Al Qaïda a été établi sous l’autorité du président Reagan le 27 mars 1985 par la Directive de la sécurité nationale n°166.)

De nombreuses analyses corroborent cette information.
Par exemple :

cette analyse du journal le Monde, vraiment peu suspect de faire de « l’anti-américanisme primaire »…. : « Des fonds de la CIA ont servi à financer Al-Qaida ».
cette analyse de Tom Engelhardt, co-fondateur de l’American Empire Project et auteur de « The United States of Fear ».
Le 12 décembre 2012 à Marrakech, Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères affirme que « le Front al-Nosra fait du bon boulot », en Syrie alors qu’il s’agit d’un groupe d’assassins lié à Al Qaeda :

Qui a créé DAESH ?

Donald Trump, candidat officiel du Parti républicain à la prochaine élection présidentielle américaine affirme publiquement que « l’État islamique » (ÉI)– alias Daesh, alias ISIS – est une création d’Obama et d’Hillary Clinton.

Il a notamment déclaré qu’ « Obama et Clinton ont créé l’EI » et qu’« Hillary mériterait d’être en prison ».

Hillary Clinton candidate officielle du Parti démocrate à la prochaine élection présidentielle américaine, semble rejeter, quant à elle, la création de Daesh sur une décision de Barack Obama.

De nombreuses autres sources assurent que Daesh a été créée par les Américains, en relation plus ou moins étroite avec Israël, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie :

On lira par exemple :

la déclaration du Général Vincent Desportes devant LA Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat le 17 décembre 2014.
Général V. Desportes. : « Un mot sur Daech, d’abord. […]
Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les États-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les États-Unis. Ce mouvement, à la très forte capacité d’attraction et de diffusion de violence, est en expansion. Il est puissant, même s’il est marqué de profondes vulnérabilités. Il est puissant mais il sera détruit. C’est sûr. Il n’a pas d’autre vocation que de disparaître. (…) »
cette analyse du groupe Judicial Watch qui publie une sélection de documents, autrefois classifiés, obtenus du Département américain de la Défense et du Département d’État grâce à un procès fédéral. Judicial Watch a révélé notamment un document de la Defense Intelligence Agency (DIA) de 2012 qui reconnaît que « L’Occident a facilité la création d’État islamique afin d’isoler le régime syrien ».
cette analyse du général Wesley Clark, ancien commandant des forces armées de l’OTAN, qui a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN que l’Émirat islamique (Daesh) était une création américano-israélienne pour vaincre le Hezbollah.
ces informations qui font état d’une aide américaine à Daesh, sous forme d’hélicoptères Apaches chez les djihadistes.
cette analyse de Gregory R. Copley, analyste stratégique et éditeur de la revue Defense & Foreign Affairs, qui explique que Daesh ne peut survivre qu’avec l’aide de ses alliés : Turquie, Qatar, Arabie Saoudite, États-Unis.
cette analyse de Philippe Hugon, politologue spécialiste de la région. Interrogé il y a 2 ans sur la télévision iranienne, il déclarait que Daesh était « un monstre inventé par les États-Unis », qui allait « créer des vagues de terrorisme non seulement au Moyen-Orient mais aussi en Europe».Source:

https://www.google.dz/amp/s/www.upr.fr/actualite/monde/mais-qui-a-cree-al-qaeda-et-daesh/amp#ampshare=https://www.upr.fr/actualite/monde/mais-qui-a-cree-al-qaeda-et-daesh

****************

PREUVE QUE DAECH A ÉTÉ CRÉÉ PAR LES ÉTATS-UNIS

Révélation : la CIA a dépensé 30 millions de dollars pour créer Daech
CIA-768x430
La nouvelle directrice de la CIA prête serment. D. R.
Par R. Mahmoudi – Dans des confessions faites à une chaîne de télévision arabe, Nabil Naïm, un des fondateurs du groupe Djihad islamique et ancien bras droit d’Aymane Al-Zawahiri, le successeur d’Oussama Ben Laden à la tête d’Al-Qaïda, révèle que le chef de Daech, Abou Bakr Al-Baghdadi est un agent des services secrets américains. «Il est connu, affirme-t-il, qu’Al-Baghdadi a été libéré de prison par les Américains et qu’il a dépensé de 20 à 30 millions dollars pour constituer son groupe, Daech. Tout l’armement de Daech était américain». Et de témoigner : «J’étais responsable d’un camp de quelques dizaines d’élément, j’ai vu que ce groupe dépensait des sommes faramineuses pour ses approvisionnements quotidiens».

Quelles ont été les rapports entre Daech et Al-Qaïda ? Nabil Naïm raconte : «Al-Zawahiri a demandé à Al-Baghdadi de lui prêter allégeance, mais celui-ci – parce qu’il est à l’origine un agent américain – lui a répondu que la question de la libération de l’Irak et de la Syrie le concernait lui et son organisation, et que c’est donc à Al-Zawahiri de lui prêter allégeance. Cet échange a provoqué la rupture définitive et sanglante entre les deux hommes».

Cet ancien chef terroriste égyptien, qui se dit déçu par la tournure prise par l’action des groupes islamistes en général, estime que Daech applique les préceptes d’un manuel rédigé par un certain Abou Bakr Naji, La gestion de la sauvagerie, s’inspirant fondamentalement de la méthode génocidaire et de la terre brulée pratiquées au XIIe siècle par l’empereur moghole, Gengis Khan. Cette politique recoupe, selon Nabil Naïm, avec celles des Etats-Unis, notamment en Irak, en tuant à la fois des sunnites et des chiites, en s’inspirant de l’ouvrage écrit par Henry Kissinger, La guerre des cent ans, prévoyant des guerres intercommunautaires dans la région du Moyen-Orient.

L’ancien chef terroriste estime qu’il suffit, pour s’en convaincre, de savoir que Daech n’a tué aucun Américain, que les groupes armés qui combattent le régime de Bachar Al-Assad n’ont jamais tiré une seule balle contre des cibles israéliennes et qu’Issam Hattitou, qui dirige la guerre menée par les Frères musulmans contre le régime syrien, est installé non pas à Riyad ni à Beyrouth mais bien à Tel-Aviv. C’est le cas aussi d’Ahmed Jarba qui «se pavane» entre New York, Paris et Londres, «chez ses employeurs et ses parrains», indique-t-il.

L’ancien bras droit d’Al-Zawahiri est convaincu qu’il s’agit d’un complot contre la région, ourdi par Benyamin Netanyahu et Dick Chenney en 1998 et baptisé «Bouclier propre», visant à détruire quatre pays de la région du Moyen-Orient : l’Irak, la Syrie, l’Egypte, puis l’Arabie Saoudite, en instrumentant les groupes extrémistes religieux.

Sur l’épisode égyptien, Nabil Naïm révèle que dans le procès de l’ex-président Mohamed Morsi, poursuivi pour intelligence avec Israël et de liens avec Ayman Al-Zawahiri, il s’agit d’une mission dont Assem Al-Haddam a été chargé en 2012 par Barack Obama en personne, lequel lui a demandé d’enjoindre aux Frères musulmans de prendre sous sa coupe le Hamas palestinien et Al-Qaïda. Dans son appel, mis sur écoute, Morsi demande à Al-Zahwahiri – qu’il qualifie de «commandeur des croyants» – de lui envoyer ses troupes dans le désert du Sinaï, en promettant de leur assurer une couverture totale.

Ce qui aurait poussé l’armée égyptienne à intervenir pour mettre fin au règne des Frères musulmans.

SOURCE :
https://www.algeriepatriotique.com/2018/10/21/revelation-la-cia-a-depense-30-millions-de-dollars-pour-creer-daech/

f7-7.gif

Un document de la CIA prouve qu’Oussama Ben Laden était un agent de la CIA nommé Tim Osman

Cela ne devrait étonner que les naïfs, car nous savons depuis belle lurette que TOUS les islamistes, quelle que soit leur appellation (al-Qaïda, Frères Musulmans, Al-Nosra, Wahhabites, etc. ) ont été créés et financés par l’Impérialisme Anglo-Sioniste pour détruire les pays musulmans de l’intérieur. Deux méthodes sont utilisées (a) la méthode « gentille » consistant à provoquer des révolutions comme le Printemps Arabe, au prix de quelques centaines de morts, afin de renverser les régimes nationalistes et/ou laïques (Tunisie, Égypte), ou (b) la méthode violente entraînant des centaines de milliers de morts (Algérie, Libye, Syrie) ou plus d’un million de morts (Irak).

Le plus grand chef terroriste et le plus charismatique chez TOUS les islamistes, Oussama Ben Laden, a toujours été un agent de la CIA, jusqu’à sa mort de maladie dans un hôpital militaire américain où il était soigné comme un émir.

Selon des documents publiés sur le site Internet de la CIA, Oussama ben Laden était un agent du renseignement américain nommé Tim Osman.

Tim Osman (Ossman) a été recruté par la CIA peu de temps après que le père de George W. Bush soit devenu directeur de la CIA en 1976.
Extrait du numéro du 18 septembre 2001 de ‘From The Wilderness‘ (FTW):
Il existe des liens historiques directs entre les intérêts commerciaux d’Oussama Ben Laden et ceux de la famille Bush. Le 15 septembre, j’ai reçu le message suivant du professeur John Metzger de la Michigan State University:
« Nous devrions revisiter l’histoire de BCCI, une banque utilisée par le légendaire terroriste palestinien connu sous le nom d’Abou Nidal. La BCCI était étroitement liée aux services de renseignement américains et pakistanais. Ses clients comprenaient les rebelles afghans, et le frère d’Oussama ben Laden, Salem.
« Salem ben Laden a nommé James R. Bath, courtier d’investissement de Houston, comme son représentant en business au Texas, juste après que le père de George W. Bush est devenu directeur de la CIA en 1976. En 1977, Bath a investi 50.000 dollars dans la première entreprise junior, Arbusto Energy, tandis que Oussama ben Laden deviendrait bientôt un atout de la CIA. Le directeur du FBI de George W. Bush, Robert Mueller, faisait partie de l’enquête discutable du ministère de la Justice sur la BCCI. (Sur la BCCI, les Ben Laden et les Bush, voir les livres, The Outlaw Bank, A Full Service Bank, and Fortunate Son).”Une banque de service complet, et Fortunate Son).  »
On trouvera d’autres détails sur les relations commerciales et financières entre la famille Bush et Ben Laden dans le livre de Peter Brewton de 1992, La Mafia, la CIA et George Bush. BCCI. incidemment, a été fondée par un Pakistanais.
Le professeur d’économie Michel Chossudovsky de l’Université d’Ottawa vient de terminer un récit détaillé de la carrière de Ben Laden détaillant son financement secret et son soutien logistique aux organisations terroristes depuis ses débuts dans les années 1980 (soutenu par la CIA comme «combattant de la liberté») jusqu’à aujourd’hui. journée.
Qui était Oussama Ben Laden?
Tim Osman (Ossman) est devenu mieux connu sous le nom d’Oussama Ben Laden. « Tim Osman » était le nom que lui avait attribué la CIA lors de sa tournée des bases militaires, à la recherche de soutien politique et d’armements. […] Il y a des preuves que Tim Osman … a visité la Maison Blanche. Il est certain que Tim Osman a visité certaines bases militaires américaines, recevant même des démonstrations spéciales des derniers équipements. Pourquoi cela n’a-t-il pas été rapporté dans les principaux médias?
Le document prouvant Ben Laden était un agent de la CIA appelé Tim Osman :

L’article convaincant et bien documenté de Chossudovsky dit :
Quelques heures après les attentats terroristes contre le World Trade Center et le Pentagone, l’administration Bush a conclu sans preuves à l’appui que «Oussama ben Laden et son organisation d’al-Qaïda étaient les principaux suspects». Le directeur de la CIA, George Tenet, a déclaré que Ben Laden a la capacité de planifier «des attaques multiples avec peu ou pas d’avertissement».
Le secrétaire d’Etat et super menteur, Colin Powell, a qualifié ces attaques « d’acte de guerre » et le président Bush a confirmé dans une allocution télévisée du soir à la Nation qu’il « ne ferait aucune distinction entre les terroristes qui commettent ces actes et ceux qui les hébergent ».
L’ancien directeur de la CIA, James Woolsey, a pointé du doigt le «parrainage de l’État», impliquant la complicité d’un ou de plusieurs gouvernements étrangers. Selon les mots de l’ancien conseiller à la sécurité nationale, Lawrence Eagleburger, «je pense que nous montrerons que lorsque nous sommes attaqués comme ça, nous sommes terribles dans notre force et dans notre châtiment».
Pendant ce temps, en répétant comme de stupides perroquets les déclarations officielles, le mantra des médias menteurs occidentaux a soutenu le lancement d’actions punitives dirigées contre des cibles civiles au Moyen-Orient. Comme l’écrit William Saffire dans le sioniste New York Times: «Quand nous déterminons raisonnablement les bases et les camps de nos attaquants, nous devons les pulvériser en minimisant mais en acceptant le risque de dommages collatéraux et agir ouvertement ou secrètement pour déstabiliser les hôtes nationaux de la terreur. ».
Le texte suivant décrit l’histoire d’Oussama Ben Laden et les liens du «Jihad» islamique à la formulation de la politique étrangère américaine pendant la guerre froide et ses suites.

Premier suspect dans les attentats terroristes de New York et de Washington, qualifié par le FBI de « terroriste international » pour son rôle dans les attentats des ambassades américaines en Afrique, Oussama ben Laden, originaire d’Arabie Saoudite, a été recruté pendant la guerre soviéto-afghane « sous les auspices de la CIA, pour combattre les envahisseurs soviétiques « .
En 1979, « la plus grande opération secrète de l’histoire de la CIA » a été lancée en réponse à l’entrée de l’armée soviétique en Afghanistan, qui répondait à l’appel du gouvernement afghan légitime de Babrak Kamal.
Avec l’encouragement actif de la CIA et de l’ISI [Inter Services Intelligence] pakistanais, qui voulaient transformer le djihad afghan en une guerre mondiale menée par tous les États musulmans contre l’Union soviétique, quelque 35.000 musulmans radicaux de 40 pays islamiques ont rejoint l’Afghanistan entre 1982 et 1992. Des dizaines de milliers d’autres sont venus étudier dans les madrasas pakistanaises, sortes d’écoles coraniques de formatage et de lavage des cerveaux pour transformer des enfants innocents en redoutables tueurs kamikazes, comme il y en a des centaines en Tunisie de nos jours. Finalement, plus de 100.000 djihadistes étrangers ont été directement influencés par le jihad afghan.
Le «jihad» islamique, le plus extrême et le plus violent, a été soutenu par les États-Unis et l’Arabie saoudite (la chamelle à lait de l’Empire anglo-Sioniste). Une part importante du financement américain provient du commerce de la drogue du Croissant d’Or. Plus tard et jusqu’à nos jours, l’Amérique développera la culture et le commerce du pavot afghan pour en faire une source inépuisable de financements des terroristes islamistes d’hier et d’aujourd’hui.
En mars 1985, le président Reagan a signé la Directive de Décision de Sécurité Nationale 166, qui autorisait l’aide militaire secrète aux terroristes islamistes (improprement appelés moudjahidines) et précisait que la guerre secrète afghane avait un nouvel objectif: vaincre les troupes soviétiques en Afghanistan à travers une action secrète et provoquer un retrait soviétique.
La nouvelle aide secrète américaine a commencé avec une augmentation spectaculaire des fournitures d’armes – une augmentation constante qui atteint 65.000 tonnes par an en 1987, … ainsi qu’un « flux incessant » de spécialistes de la CIA et du Pentagone qui se rendaient au siège secret de l’ISI pakistanaise, sis sur la Route Principale près de Rawalpindi, Pakistan. Là, les spécialistes de la CIA rencontrent des agents du renseignement pakistanais pour aider à planifier des opérations pour aider les terroristes mercenaires en Afghanistan. On verra plus tard le même schéma se répéter en Syrak.
La CIA, utilisant le service de renseignement militaire (ISI) du Pakistan, a joué un rôle clé dans la formation des mercenaires islamistes.

Source:
https://numidia-liberum.blogspot.com/2018/04/un-document-de-la-cia-prouve-quoussama.html?m=1

Voir aussi :

http://fr.whatsupic.com/index/la-treve-assassine-didleb-ou-la-duperie-des-occidentaux/

Des documents prouvent que l’État islamique est armé par les États-Unis :

https://reseauinternational.net/le-complot-de-letat-islamique-des-documents-prouvent-que-letat-islamique-est-arme-par-les-etats-unis/

4 réflexions sur “Qui a créé Al Qaeda et Daech ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s